Updates

Your gateway to all content to date. Search and/or drill down with filters to narrow down the content.

10 entries found
Sort by: Latest |Relevance
02 Oct 2013 description
report Cameroon Tribune

About 15 recently-closed private schools were either in hazardous areas or had no authorisation.

Across Douala, schools can be found at any distance from risk zones. Numerous private schools are located in safe and healthy environments.

However, others are located on or are dangerously close to potentially hazardous areas such like marshlands, floodplains, busy highways, railroad tracks, industrial facilities, markets or other hazards that threaten the health and safety of children as well as teachers, administrators and other school personnel.

27 Mar 2008 description
report Cameroon Tribune

Propos recueillis par R. M., à Abéché. (07/03/2008)

Fatma Samoura Diouf, coordinatrice humanitaire adjointe des Nations Unies au Tchad, chargée de l'Est.

Comment se présente la situation humanitaire à Abéché et d'une manière générale dans l'Est du Tchad ?

La situation humanitaire reste très précaire malgré tous les efforts déployés par les humanitaires depuis le mois de mai 2006, o=F9 les premières vagues de personnes déplacées sont arrivées sur les sites d'accueil.

19 Mar 2008 description
report Cameroon Tribune

By Raphaël Mvogo

KOUSSERI, Northern Cameroon, Feb 19 (IPS) - The situation of thousands of Chadian refugees who have fled to the north Cameroonian town of Kousseri continues to be a source of concern to aid workers, although the picture is not uniformly dismal.

"There are very few cases of malnutrition," said Jacques Franquin, resident representative in Cameroon for the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR). Sanitation requirements for the refugees are also being met, overall.

12 Mar 2008 description
report Cameroon Tribune

Raphaël Mvogo

ABECHE, est du Tchad , 12 mars (IPS) - ''Nous sommes dans une phase où les déploiements se font de façon accélérée. Chaque jour, nous recevons à N'Djamena des avions transportant du matériel et du personnel'', a déclaré le lieutenant-colonel Patrick Poulain, porte-parole de la force européenne (Eufor) à Abéché, la principale ville de la région orientale du Tchad.

"Nous estimons qu'à partir du 15 mars, nous aurons atteint une capacité opérationnelle, ce qui nous permettra de mener réellement des missions", a indiqué Poulain à IPS.

06 Mar 2008 description
report Cameroon Tribune

Raphaël MVOGO (06/03/2008)

Comme son défunt père, Mahamat Ourada II Ibrahim, 38 ans, est une voix qui compte dans le Ouaddaï.

38 ans, Mahamat Ourada II Ibrahim a succédé à son père, Ibrahim Mahamat Ourada (qui participa à la conférence nationale souveraine du 15 janvier au 7 avril 1993), au trône du sultanat du Ouaddaï il y a trois ans. Vingt-troisième guide spirituel des peuples du Ouaddaï, il a hérité d'un sultanat fondé en 1836, sur un territoire très vaste avant la colonisation. Mais, son pouvoir reste élargi.

05 Mar 2008 description
report Cameroon Tribune

Raphaël MVOGO

Dans cette région réputée sanctuaire de groupes armés, l'état d'urgence et le couvre-feu sont plus rigoureux.

«Est-ce qu'on a encore peur du mal ? Nous, on est dans le mal », plaisante le secrétaire général de la région du Ouaddaï, Mahamat Saleh Ahmat Khayar, avec un visiteur. L'Est du Tchad est réputé sanctuaire de mouvements rebelles et de milices.

04 Mar 2008 description
report Cameroon Tribune

Raphaël MVOGO (04/03/2008)

La sécurisation de l'Est du Tchad entamée, avec la mise en place progressive de l'Eufor, suivie de la mission de l'ONU.

Elle n'a pas un attrait particulier. Ni tout à fait campagnarde, ni citadine, Abéché, capitale de la région du Ouaddaï, dans l'Est du Tchad, fait feu de tout bois, avec ses soldats sur les dents, pour se libérer des démons des conflits armés à répétition, aux relents politiques, qui rythment l'évolution du pays et l'ont transformée en « zone rouge ».

Début février, en route pour N'Djamena, les combattants …

18 Feb 2008 description
report Cameroon Tribune

Raphaël MVOGO (18/02/2008)

Autour des réfugiés de N'Djamena, divers acteurs s'activent et des questions se posent sur le rôle de chacun.

Sur le tarmac de l'aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, trois avions, frappés de l'insigne « United Nations - Humanitarian Air Service », entendez la flotte aérienne du service humanitaire des Nations Unies, manoeuvrent en ce lundi 11 février.

18 Feb 2008 description
report Cameroon Tribune

Raphaël Mvogo

KOUSSERI, Cameroun, 18 fév (IPS) - Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) estime que 70 à 75 pour cent de femmes et d'enfants figurent parmi les quelque 30.000 réfugiés tchadiens recensés à Kousseri, une ville du nord du Cameroun, séparée de N'Djamena par le fleuve N'Guéli, après les combats de début-février dans la capitale tchadienne.

Qualifiés de "catégories les plus vulnérables" par Sophie de Caen, coordinatrice du système des Nations Unies au Cameroun, les femmes et les enfants réfugiés paient un lourd tribut de la …

18 Feb 2008 description
report Cameroon Tribune

Maurizio Giuliano, chargé de l'information publique et des rapports au Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU à N'Djamena.

En quoi consiste le Fonds central d'intervention pour les urgences humanitaires ?

C'est un Fonds récemment qui permet aux Nations Unies de répondre vite aux urgences.