Humanitarian crisis in Kasai region, DR Congo/Crise humanitaire dans la région des Kasaï

Introduction

NOTE: THIS PAGE IS NOT ACTIVELY MAINTAINED BY RELIEFWEB EDITORS

Since August 2016, some 1.3 million people in the Kasais have been displaced within the DRC by the violence that has grown out of a locally rooted conflict, while another 30,000 have fled to Angola.

The Kasai region is one of the DRC’s poorest, and usually far off the radar of politicians and diplomats in the distant capital, Kinshasa. In April 2016, tensions rose between the national government and the local Kamuina Nsapu militia, named after a hereditary chief in Kasai-Central province. After the chief, some of his followers and several members of the security forces were killed on 12 August 2016, violence broke out, pitting the militia against national government forces. Fighting rapidly spread from Kasai-Central to neighbouring Kasai, Kasai-Oriental, Lomami and Sankuru provinces (ICG, 21 Mar 2017).

More than 1.3 million people have been displaced by the violence in the Kasai Region since August 2016. (OCHA, 22 Jun 2017).

As of January 2018, Angola hosts more than 27,000 asylum seekers and more than 800,000 people continue to be internally displaced in the wider Kasai region, despite significant returns. (IRRI, 16 Jan 2018)

Children are the main victims of the conflict. UNICEF estimates that 440,000 children have not been able to complete the 2016-2017 school year following the violence, destruction of school infrastructure and killing of teachers. Some 2,261 children used as fighters in militias have been identified. (UNICEF, 31 Dec 2017)

The cholera epidemic is still expanding to new areas in the Greater Kasai, despite an overall reduction in the cumulative incidence. (UNICEF, 15 Dec 2017)

In early 2018, FAO, UNICEF and WFP launched a bid to prevent famine in Kasai, highlighting that 3,2 million people faced severe food insecurity in the region. (FAO, 17 Jan 2018)

At least half of all children under five years of age in the Kasai region – or 770,000 – are suffering from acute malnutrition, including 400,000 children who are severely malnourished and at risk of death. (UNICEF, 8 May 2018)

Crise humanitaire dans la région des Kasaï en République démocratique du Congo

Depuis août 2016, environ 1,3 million de personnes ont été déplacées dans la région des Kasaï à la suite d’un conflit opposant forces étatiques et pouvoir local, tandis quelque 30 000 réfugiés ont fui vers l’Angola.

Depuis avril 2016, un conflit local au Kasaï Central, une région pauvre et éloignée des autorités centrales de Kinshasa, a opposé un chef coutumier au gouvernement national. Les origines de cette urgence complexe dans la région des Kasaï remontent au 8 août 2016 lors du soulèvement violent de la milice locale Kamwina Nsapu et de la mort du chef coutumier. Depuis, la crise s’est propagée aux provinces du Kasaï, Kasaï Oriental, Lomami et Sankuru, avec des attaques répétées de la milice contre les symboles du pouvoir central, ainsi que des confrontations violentes entre cette milice et les forces de sécurité nationales. (ICG, 21 mars 2017).

Depuis août 2016, plus d’1,3 million de personnes ont été déplacées par la violence dans les Kasaï. (OCHA, 31 mai 2017).

L’Angola accueille actuellement plus de 27 000 demandeurs d’asile qui ont fui les violences. Par ailleurs, plus de 800 000 personnes sont toujours déplacées au sein du grand Kasaï, malgré un nombre de retours significatif. (IRRI, 16 janvier 2018)

Les enfants sont les premières victimes du conflit. 440 000 enfants n’ont pas pu terminer l’année scolaire 2016-2017 à cause de la violence, de la destruction de nombreuses infrastructures scolaires et de l’assassinat d’enseignants. Quelque 2 261 enfants ont été identifiés comme combattants enrôlés dans des milices. (UNICEF, 31 décembre 2017).

L’épidémie de choléra continue de d’étendre à de nouvelles régions du grand Kasaï, malgré une réduction totale du nombre de cas. (UNICEF, 15 décembre 2017)

En janvier 2018, la FAO, l’UNICEF et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) ont lancé un appel d’urgence pour prévenir la famine dans le Kasaï. (FAO, 17 janvier 2018)

Les enfants sont les premières victimes de la crise, dit l'UNICEF, en rappelant que plus d’un enfant sur dix y meurt avant d’avoir fêté son cinquième anniversaire (UNICEF, 8 mai 2018)

Overview

Must Read

Latest News

Situation Reports

DR Congo

DRC Humanitarian Situation Report, November, 2017

SITUATION IN NUMBERS 4.1 million Internally Displaced Persons (IDPs) country-wide (OCHA Nov. 2017) 526,543 refugees in DRC (UNHCR Oct. 2017) 49,619 cases of cholera cases since January 2017 (Ministry...

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

DR Congo + 4 more

UNHCR DR Congo Factsheet - November 2017

523,850 refugees in DRC. 16,130 Rwandan refugees returned voluntarily in 2017. 392 Burundian refugees transferred to the new site of Mulongwe. Working with Partners ■ Together with the DRC...

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Maps and Infographics

Assessments

DR Congo

Evaluation approfondie de la sécurité alimentaire en situation d’urgence dans les provinces du KasaÏ, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami et du Sankuru, République démocratique du Congo - octobre 2017

1. Résumé exécutif La région du Kasaï 1 est confrontée à une crise humanitaire majeure, née d’un conflit entre le pouvoir politique et la chefferie traditionnelle. Depuis septembre 2016, ce conflit a...

Format
Assessment
Sources
Posted
Originally published

DR Congo

RD Congo : Evaluation de la situation et de la réponse aux violences basées sur le genre dans la crise du Kasaï (Kasaï Central, Kasaï Oriental et Kasaï) Mai-juillet 2017

RESUME EXECUTIF Le Sous-Cluster sur les violences basées sur le genre (SC-VBG) en République Démocratique du Congo (RDC) a conduit à Kananga (26 mai - 05 juin 2017), Mbuji-Mayi (14 - 21 juillet) et...

Format
Evaluation and Lessons Learned
Sources
Posted
Originally published

Latest Updates