Zimbabwe

Approvisionnement en eau potable des victimes du choléra au Zimbabwe

La Croix-Rouge suisse (CRS) a affecté 100 000 francs à la lutte contre l'épidémie de choléra qui sévit au Zimbabwe. Les fonds serviront à l'approvisionnement en eau potable de 280 000 personnes.

La CRS a répondu à l'appel d'urgence lancé par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en faveur de la population du Zimbabwe. Le pays, en proie à une grave crise économique, est également confronté à une épidémie de choléra qui s'étend rapidement. A la fin du mois de janvier, on dénombrait quelque 3000 morts, des dizaines de milliers de personnes contaminées et beaucoup d'autres menacées par la maladie.

L'épidémie est due en grande partie aux eaux souillées et au manque d'hygiène. C'est pourquoi la CRS contribue à améliorer l'approvisionnement en eau potable. Elle finance l'achat de bidons et de grandes quantités de tablettes de purification d'eau, dont la Croix-Rouge locale assure la distribution. Cette action devrait bénéficier à 280 000 personnes dans quatre provinces du Zimbabwe et, ainsi, leur permettre de se prémunir contre le choléra.

La crise économique et la gestion politique désastreuse ont détruit une grande partie des infrastructures autrefois fonctionnelles. Le système d'approvisionnement en eau s'étant effondré dans de nombreuses régions, les conditions d'hygiène y sont aujourd'hui catastrophiques. Les moyens de transport sont devenus rares en raison du manque chronique de carburant, compliquant encore l'accès et les soins aux malades. Les denrées alimentaires manquent aussi et de nombreux habitants sont sous-alimentés, ce qui les rend particulièrement vulnérables.

Les dons en faveur des victimes du choléra au Zimbabwe sont les bienvenus sur le compte postal 30-4200-3, mention «Zimbabwe».