Une table ronde, organisée conjointement par l’ECOSOC et la Deuxième Commission, souligne le rôle de la recherche et l’innovation pour assurer la sécurité alimentaire dans le monde

Report
from UN Economic and Social Council
Published on 14 Feb 2013 View Original

ECOSOC/6561
Conseil économique et social
Séance commune spéciale
avec la Deuxième Commission
3e séance - matin

« Une personne sur huit va se coucher le soir avec la faim au ventre et, parmi elles, de nombreux enfants », a souligné le Président de la Deuxième Commission, M. George Wilfred Talbot (Guyana). Il intervenait ce matin au cours de la séance commune spéciale du Conseil économique et social et de la Deuxième Commission placée sous le thème « Sécurité alimentaire et nutrition: Intensifier les efforts au niveau mondial ». M. Talbot a plaidé pour un renforcement des efforts en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle à l’échelle mondiale, régionale et nationale.

« Aujourd’hui, 870 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde et il s’agit là de l’un des défis les plus urgents auxquels nous devons faire face », a fait remarquer, pour sa part, le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui intervenait par visioconférence depuis Rome, en Italie. L’Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) visant à réduire de moitié la population mondiale souffrant de malnutrition d’ici à 2015 peut être atteint, a-t-il assuré. Une cinquantaine de pays sont sur cette voie, dont le Niger, mais nous devons, a-t-il souligné, appuyer leur effort grâce à l’action internationale. Il a encouragé les pays à établir un calendrier précis pour « mettre un terme à la faim en l’espace d’une génération ».

« Dans un monde d’abondance, personne ne devrait connaître la faim », a ensuite renchéri le Président du Conseil économique et social, M. Néstor Osorio (Colombie), en citant le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon. Il a rappelé que les dirigeants mondiaux s’étaient engagés, en juin 2012, lors de la Conférence sur le développement durable Rio+20, au Brésil, à soutenir une agriculture durable et à accroître la productivité mondiale. M. Osorio, qui était le modérateur de la table ronde, a aussi salué l’engagement du Secrétaire général sur ces questions, en particulier son Équipe spéciale de haut niveau sur la crise mondiale de la sécurité alimentaire et son initiative « Faim Zéro », lancée à Rio+20.

Cette séance commune spéciale a été ouverte avec la projection d’une courte vidéo réalisée par le Département de l’information des Nations Unies, au cours de laquelle, le Secrétaire général a parlé de sécurité alimentaire et a invité la communauté internationale à plus d’action contre la faim. Quelques messages d’internautes, tirés d’une campagne organisée par l’ECOSOC dans les médias sociaux, ont été également lus en début de séance par le Président de l’ECOSOC.

Table ronde sur la « Sécurité alimentaire et la nutrition: Intensifier les efforts au niveau mondial »