World

Un an et demi après : les effets de la COVID-19 sur les droits humains des migrants - Rapport du Rapporteur spécial sur les droits humains des migrants, Felipe González Morales (A/76/257)

Format
UN Document
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Soixante-seizième session
Point 75 b) de l’ordre du jour provisoire*
Promotion et protection des droits humains : questions relatives aux droits humains, y compris les divers moyens de mieux assurer l’exercice effectif des droits humains et des libertés fondamentales Droits humains des migrants

Note du Secrétaire général

Conformément à la résolution 74/148 de l’Assemblée générale et à la résolution 43/6 du Conseil des droits de l’homme, le Secrétaire général a l’honneur de transmettre à l’Assemblée le rapport du Rapporteur spécial sur les droits humains des migrants, Felipe González Morales.

Résumé

Le présent rapport rend compte des principales activités menées par le Rapporteur spécial sur les droits humains des migrants depuis la présentation de son dernier rapport à l’Assemblée.

Dans ce rapport, le Rapporteur spécial examine les effets de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19) sur les droits humains des migrants qui ont été touchés de manière disproportionnée par la pandémie, en particulier ceux qui sont sans papiers ou en situation irrégulière, et la manière dont elle a aggravé les vulnérabilités existantes.
Un an et demi après le début de la pandémie, le Rapporteur spécial fait le point sur les mesures prises et les plans d’action mis en place pour assurer le respect des droits humains des migrants et favoriser un processus de relèvement inclusif.

En s’appuyant sur les informations et les analyses fournies par les États, les organisations internationales, la société civile et d’autres parties prenantes, le Rapporteur spécial recense les bonnes pratiques, les efforts en cours et les défis existants et présente une série de recommandations visant à combler les lacunes en matière de droits humains dans les efforts de relèvement et à reconstruire en mieux, notamment en tenant pleinement compte des droits humains des migrants.