World

SDSR à l’adolescence : Perspectives émanant de 'Choix Réels, Vies Réelles’

Attachments

Introduction

Depuis 2007, l’étude longitudinale et qualitative « Real Choices, Real Lives » (RCRL) suit la vie des filles et de leurs familles dans neuf pays du monde (voir Figure 1). En 2021, 118 filles et leurs familles participaient à l’étude qui suit les filles depuis leur naissance en 2006.

L’étude continuera à collecter des données jusqu’en décembre 2024, lorsqu’elles auront atteint l’âge de 18 ans. Le but est de documenter les facteurs sociaux, économiques, culturels et institutionnels qui influencent la vie des filles et leurs chances dans la vie, à travers les perspectives des filles et de leurs familles, en posant des questions sur les croyances, les valeurs et les attentes. L’étude s’attache à comprendre les causes profondes de l’inégalité entre les sexes en posant des questions sur les croyances, les valeurs et les attentes afin de découvrir comment les normes sociales et les comportements sexistes sont créés et maintenus ou évoluent dans le temps.

Les données de l’étude ont été recueillies pendant 14 ans déjà ; elles donnent un aperçu unique du cycle de vie des filles et des choix, décisions et réalités qui façonnent leur vie. Les filles participant à l’étude entrent actuellement dans la dernière phase de l’adolescence. Pour les filles du monde entier, l’adolescence est une période de grande vulnérabilité où les attentes liées au genre deviennent plus prononcées. Comme beaucoup d’autres filles, les filles de la cohorte étudiée étaient censées, selon leurs aidants, changer de comportement dès l’apparition des premières règles. Cette attente laisse à penser que les aidant(e) s ne reconnaissent pas les années d’adolescence comme une période unique et vulnérable, notamment en ce qui concerne la santé et les droits sexuels et reproductifs (SDSR) des filles.