World + 6 more

Routes de la migration irrégulière vers l'Europe | Routes de l'Afrique de l'Ouest: Mouvements vers les îles Canaries (Jan - mi-Nov 2020)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

La migration irrégulière devient de plus en plus complexe, dynamique et morcelée, et de ce fait plus difficile à appréhender. Il est primordial de renforcer la compréhension des routes de migration irrégulière, itinéraires empruntés ainsi que des profils des migrants, afin d'adopter et mettre en œuvre les mesures nécessaires pour la protection des migrants(1) . Dans cette optique, recueillir des données précises et fiables est indispensable pour mesurer l'ampleur du phénomène et orienter les réponses(1) . C’est le but du projet sur les migrants disparus de l’OIM, dont les résultats sont présentés dans ce document.

Ce document met en avant la reprise de la migration depuis les côtes de l’Afrique de l’Ouest vers les îles Canaries (Espagne) depuis 2018. Un nombre croissant d’individus optent en effet pour cette route migratoire qui avait été active dans le passé, notamment en 2006-2007. Toutefois, le taux d’échec le long de cette route est très important.
Entre janvier et mi-novembre 2020, 16 760 individus sont arrivés de manière irrégulière aux îles Canaries par le biais de la route maritime ouest africaine, soit une augmentation de 1 019 pour cent des arrivées comparé à la même période en 2019.

Toutefois, les données sur ces départs depuis les côtes ouest africaines restent, pour le moment, insuffisantes et manquent de cohérence et d’une approche harmonisée.

Les données existantes concernent les arrivées (et les bateaux interceptés) sur les îles Canaries et sont collectées par le gouvernement espagnol. Elles ne renseignent pas suffisamment sur les départs au vu du nombre d’échecs et de cas non signalés de naufrages.

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.