World

Rougeole : la menace d’une flambée épidémique se fait plus pressante (OMS)

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Une jeune mère des Samoa avec son fils atteint de la rougeole. © UNICEF/Allan Stephen

Alors que la planète a toujours les yeux rivés sur la propagation du nouveau coronavirus, les progrès mondiaux contre la rougeole sont menacés par la pandémie de Covid-19, ont alerté l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé et les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Ainsi, l’OMS et les CDC craignent que la pandémie continue de limiter les vaccinations de routine, provoquant ainsi d’autres épidémies dangereuses comme la rougeole.

« Une plus forte augmentation du nombre d’enfants non vaccinés depuis 20 ans et des lacunes critiques dans la surveillance des maladies augmentent le risque de flambées de la rougeole, mettant des vies en danger », ont-ils donc alerté mercredi.

Le rapport conjoint indique que bien que les cas de rougeole déclarés aient diminué par rapport aux années précédentes, les gains obtenus continuent de diminuer et le risque de flambées épidémiques augmente.

« Bien que les cas de rougeole déclarés aient diminué en 2020, les données suggèrent que nous assistons probablement au calme avant la tempête, car le risque de flambées épidémiques continue de croître dans le monde », a déclaré la Dre Kate O’Brien, Directrice du Département Vaccination à l’OMS.

Une baisse des cas en 2020 qui masque le risque croissant de rougeole pour les enfants

Au cours de l’année 2020, plus de 22 millions de nourrissons ont manqué leur première dose de vaccin contre la rougeole, soit 3 millions de plus qu’en 2019. Ce qui marque la plus forte augmentation en deux décennies et crée des conditions dangereuses pour la survenue de flambées. Par rapport à l’année précédente, les cas de rougeole déclarés ont diminué de plus de 80 % en 2020.

Or la capacité des pays à s’assurer que les enfants reçoivent les deux doses recommandées de vaccin contre la rougeole est un indicateur clé des progrès mondiaux vers l’élimination de la rougeole et de la capacité à prévenir la propagation du virus. La couverture de la première dose a chuté en 2020, et seuls 70 % des enfants ont reçu leur deuxième dose de vaccin contre la rougeole.

Ce qui est bien inférieur à la couverture de 95 % nécessaire pour protéger les communautés de la propagation du virus de la rougeole. « Même avant la pandémie, nous avons constaté que même de petites poches de faible couverture vaccinale contre la rougeole pouvaient alimenter des épidémies sans précédent, y compris dans des pays où la maladie était considérée comme éradiquée », a affirmé Ephrem Tekle Lemango, Directeur de l’UNICEF pour la vaccination.

La pandémie de Covid-19 creuse des écarts de couverture à un rythme que les organismes humanitaires n’avaient pas vu depuis des décennies.

Plus de 93 millions de personnes exposées à la rougeole

S’ajoutant à l’aggravation des lacunes en matière d’immunité dans le monde, 24 campagnes de vaccination contre la rougeole dans 23 pays, initialement prévues pour 2020, ont été reportées en raison de la pandémie de Covid-19. Cela a laissé plus de 93 millions de personnes exposées à la maladie.

Pour l’agence sanitaire mondiale de l’ONU, il est essentiel que les pays vaccinent le plus rapidement possible contre la Covid-19, même si cela nécessite de nouvelles ressources afin que cela ne se fasse pas au détriment des programmes de vaccination essentiels. « La vaccination de routine doit être protégée et renforcée, sinon nous risquons d’échanger une maladie mortelle contre une autre », a averti la Dre O’Brien.

Plus largement, la surveillance de la rougeole s’est également détériorée avec le plus faible nombre d’échantillons envoyés pour des tests de laboratoire depuis plus de dix ans. Des flambées majeures de rougeole ont eu lieu dans 26 pays et ont représenté 84 % de tous les cas signalés en 2020.

Les décès sont passés d’un million en 2000 à plus de 60.000 en 2020

« Un grand nombre d’enfants non vaccinés, des flambées de rougeole ainsi que la détection et le diagnostic des maladies détournés pour soutenir les réponses Covid-19 sont des facteurs qui augmentent la probabilité de décès liés à la rougeole et de complications graves chez les enfants », a admis Kevin Cain, Directeur de la vaccination mondiale des CDC.

Pour l’agence américaine et l’OMS, il est temps d’agir maintenant pour renforcer les systèmes de surveillance des maladies et combler les lacunes en matière d’immunité, avant que les voyages et le commerce ne reviennent à des niveaux prépandémiques. Cela permettrait ainsi « de prévenir les épidémies mortelles de rougeole et d’atténuer le risque d’autres maladies évitables par la vaccination ».

La rougeole est l’un des virus humains les plus contagieux au monde, mais elle peut être presque entièrement évitée par la vaccination. Au cours des 20 dernières années, l’OMS estime que le vaccin contre la rougeole a permis d’éviter plus de 30 millions de décès dans le monde.

Les décès estimés dus à la rougeole sont passés de près d’un million en 2000 à plus de 60.000 en 2020. Le nombre estimé de cas de rougeole en 2020 était de 7,5 millions dans le monde.

Le défi d’atteindre les enfants zéro-dose

« La pandémie a un impact énorme sur la capacité des pays à fournir la vaccination systématique. Nous devons de toute urgence combler les lacunes critiques en matière d’immunité contre la rougeole, en nous attachant particulièrement à atteindre les enfants zéro-dose qui sont les plus exposés aux épidémies dévastatrices de rougeole », a déclaré Anuradha Gupta, Directrice générale adjointe de Gavi, l’Alliance des vaccins.

À la fin de 2020, 81 pays (42 %) avaient réussi à maintenir leur statut d’élimination de la rougeole malgré la pandémie, mais aucun nouveau pays n’a été vérifié comme ayant atteint l’élimination de la rougeole. Quinze pays n’ont toujours pas introduit la deuxième dose de vaccin contre la rougeole dans leur calendrier national de vaccination, ce qui rend les enfants et les adolescents de ces pays particulièrement vulnérables aux épidémies de rougeole.

Depuis 2000, l’Initiative contre la rougeole et la rubéole (M&RI est un partenariat entre la Croix-Rouge américaine, la Fondation de l’ONU, les CDC des États-Unis, l’UNICEF et l’OMS) a contribué à fournir le vaccin contre la rougeole aux enfants du monde entier. Elle a sauvé plus de 31 millions de vies dans le monde en augmentant la couverture vaccinale, en répondant aux épidémies, en assurant le suivi et la demande de vaccination.