World

Renforcement de la capacité de réponse aux crises humanitaires par un financement thématique à l'UNICEF

Source
Posted
Originally published

Attachments

Lieu d'intervention: Global

Montant de la décision: 4.200.000 EUR

Numéro de référence de la décision: ECHO/THM/BUD/2006/03000

Exposé des motifs

1 - Justification, besoins et population cible:

1.1. - Justification:

Les deux dernières décennies ont vu un bouleversement rapide de la situation géopolitique et l'augmentation des catastrophes naturelles et/ou d'origine humaine. Du point de vue humanitaire, le fait le plus préoccupant est la multiplication des conflits armés internes dans les pays en développement. Alors que les guerres classiques opposaient traditionnellement les forces armées de deux États souverains, les guerres nouvelles, dites "asymétriques", ont souvent pour cible la population civile. Cette évolution a de graves conséquences humanitaires, notamment en raison du déplacement massif de populations qu'elle provoque. En 2005, on dénombre près de 9.2 millions de réfugiés et environ 25 millions de déplacés internes (chiffres du HCR et du projet Global IDP(1).)

Globalement, l'augmentation importante du nombre de personnes touchées par des catastrophes naturelles est préoccupante. Selon Munich Re, au cours de dix dernières années, les pertes financières ont augmenté environ dix fois, avec près de 7.000 catastrophes naturelles causant des pertes financières estimées à plus de 650 millions d'euros(2). Les 12 derniers mois ont été catastrophiques avec d'énormes désastres naturels, chacun touchant des millions de personnes. Le tsunami en Asie du sud a à lui seul causé près de 320.000 décès globalement, plus que quatre fois le bilan de l'année précédente. L'impact économique combiné des événements récents (tsunami, tremblements de terre, ouragans, inondations), sera historique par ses conséquences. Les prédictions futures, en raison principalement des changements climatiques et de l'utilisation des terres indiquent une augmentation de la fragilité de l'environnement et une augmentation de la population des communautés les moins à même de faire face à cette fragilité.

En 2005, le Coordinateur de l'aide d'urgence a commandé une étude sur la capacité de réponse humanitaire. Avec les recommandations du « Humanitarian Review Report », les décisions cruciales prises pendant le Sommet mondial de septembre 2005, ont créé une dynamique générale pour la Réforme des Nations unies. L'amélioration du « Système » contient principalement les trois éléments suivants reflétés dans le rapport du Secrétaire Général des Nations unies - « In larger freedom »(3) : des financements plus prévisibles et opportuns des agences opérationnelles des Nations unies et de leurs partenaires ONG pour leurs activités d'urgence ; un renforcement de la coordination sur le terrain et au siège ; un renforcement de la capacité de réponse, comprenant des responsabilités sectorielles plus claires ainsi qu'une meilleure transparence.

Dans ce contexte, l'UNICEF a dû prendre des initiatives efficaces et appropriées afin de se préparer aux crises humanitaires et pour améliorer sa capacité de réponse en ligne avec les « UNICEF's Principles and Core Commitments for Children in Emergencies (CCC) » (4). L'amélioration de la capacité de réponse de l'UNICEF dans de telles situations et le renforcement de sa préparation aux crises humanitaires ont été reconnus comme essentiels pour que l'UNICEF puisse remplir pleinement son mandat. En 2003, en plus du financement géographique traditionnel, il a été décidé que la DG ECHO finance, par un financement thématique, le renforcement de la préparation et de la capacité de réponse aux urgences de l'UNICEF. Le financement thématique a permis à l'UNICEF de faire des progrès importants dans ce domaine. En 2004, l'UNICEF a répondu à plus de 187 urgences, dont la moitié étaient des catastrophes naturelles. 75 % de ces crises étaient « locales », i.e. les gouvernements nationaux, avec un soutien limité des Nations unies, étaient capables de répondre sans une mobilisation externe importante de ressources et de personnel.

Aujourd'hui, le renforcement de la capacité de réponse aux catastrophes de l'UNICEF devient d'autant plus importante que l'UNICEF va devenir chef de file des « clusters » pour la nutrition, l'eau et l'assainissement, l'éducation et le service commun de données (faisant partie des télécommunications) (5).

Notes:

(1) UNHCR : Global Refugee Trends 2004, UNHCR Geneva, 17 June 2005. http://www.unhcr.org. Voir également Global IDP Project http://www.idpproject.org/.

(2) Munich Re. Topics 2003, Natural Catastrophes - the current situation.

(3) http://www.un.org/largerfreedom/ sous chapitre V : Strengthening the United Nations

(4) Pour plus d'information, voir UNICEF http://www.unicef.org/emerg/index_commitments.html

(5) Egalement responsable pour la protection des enfants comme sous-secteur.