World

Rapport du Secrétaire général sur les femmes et la paix et la sécurité (S/2017/861)

Format
UN Document
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I. Introduction

  1. Ces 17 dernières années, la question des femmes et la paix et la sécurité a occupé une place centrale au niveau mondial, s’imposant comme un élément essentiel et un outil incontournable pour rendre plus efficaces les efforts que mène l’Organisation des Nations Unies dans la prévention et le règlement des conflits et l’action humanitaire. Elle est un préalable à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Parmi les trois piliers du système des Nations Unies que sont la paix, les droits de l’homme et le développement, la question des femmes et la paix et la sécurité est porteuse de transformations majeures. Les deux dernières décennies ont montré de manière suffisamment crédible qu’une véritable participation des femmes permet de renforcer sensiblement les efforts de protection, d’accélérer le redressement économique, d’œuvrer davantage à la consolidation de la paix, et d’instaurer une paix plus durable. Des recherches de plus en plus nombreuses menées ces dernières années mettent également en évidence le lien direct entre, d’une part, l’égalité des sexes, d’autre part, la résilience aux conflits et la prévention des conflits. En dépit du pouvoir de transformation que peut véritablement impulser cette question, de la feuille de route claire et détaillée proposée dans les recommandations de l’étude mondiale sur les femmes et la paix et la sécurité menée en 2015, des examens de 2015 consacrés aux questions de paix et de sécurité, et de la nécessité accrue de trouver des solutions efficaces aux problèmes mondiaux qui ne cessent de s’accentuer, on est encore loin de la mise en œuvre concrète des priorités concernant les femmes et la paix et la sécurité

  2. Le présent rapport est soumis conformément à la déclaration du Président du Conseil de sécurité en date du 26 octobre 2010 (S/PRST/2010/22), dans laquelle le Conseil a demandé que lui soient présentés des rapports annuels sur la mise en œuvre de la résolution 1325 (2000) et de la résolution 2122 (2013) dans laquelle il a demandé des renseignements sur les progrès accomplis par rapport à toutes les priorités concernant les femmes et la paix et la sécurité, mettant en évidence les insuffisances et les difficultés de mise en œuvre. Il fait le point sur l’état de la mise en œuvre de la résolution depuis la publication du précédent rapport (S/2016/822), en s’appuyant sur les données relatives aux indicateurs 2 et en dégageant des tendances. Il présente également les progrès accomplis dans l’application de la résolution 2242 (2015), qui a été adoptée après la conduite en 2015 de trois examens consacrés aux questions de paix et de sécurité, axés sur la manière dont la mise en œuvre effective des priorités concernant les femmes et la paix et la sécurité contribue directement à la prévention des conflits et au maintien de la paix. Il propose une série de grandes recommandations générales et incitatives qui traitent des difficultés les plus importantes rencontrées.

  3. Le rapport est établi à partir de données et d’analyses communiquées par des entités du système des Nations Unies, dont les opérations de paix et les équipes de pays, ainsi qu’à partir de contributions d’États Membres, d’organisations régionales et de la société civile