World

Rapport consultatif - Supprimer les obstacles liés aux droits humains : Mise en œuvre des composantes relatives aux droits humains de l’Objectif stratégique n° 3 du Fonds mondial

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

1. Introduction

Promouvoir et protéger les droits humains – Au cœur de la Stratégie du Fonds mondial

La Stratégie du Fonds mondial pour la période 2017-2022 indique :

"Les obstacles liés aux droits humains, le rejet social et la discrimination nuisent à l’efficacité de la riposte aux trois maladies. Il est donc essentiel de promouvoir et de protéger ces droits pour que les pays puissent maîtriser leurs épidémies, intensifier leur action lorsque cela est nécessaire, et conserver leurs acquis dans la lutte contre les trois maladies."

La Constitution de l’Organisation mondiale de la Santé (1946) établit que « …la possession du meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre est l’un des droits fondamentaux de tout être humain ».
Aujourd’hui, pourtant, la stigmatisation, la discrimination et les obstacles liés aux droits humains entravent la quête d’accès à une prise en charge sanitaire des personnes vivant avec le VIH, la tuberculose et le paludisme. Les populations clés et vulnérables sont souvent exposées à un risque plus important de contracter les maladies et doivent faire face à de plus importants obstacles à l’accès aux services. Pour que la lutte contre les maladies génère un impact, il faut identifier, analyser, lutter contre les obstacles liés aux droits humains et les surmonter.

Le Fonds mondial a pris conscience de l’importance qu’il y a à répondre aux besoins des populations et des communautés marginalisées. Il a progressivement adopté des mesures qui font de la suppression des obstacles liés aux droits humains une priorité. Dans la Stratégie du Fonds mondial pour la période 2017-2022, la promotion et la protection des droits humains et de l’égalité de genre est l’un des quatre objectifs stratégiques. Parmi les organisations sanitaires fondées sur des partenariats, le Fonds mondial est le seul à élever les droits humains au rang de priorité stratégique à part entière*.

Malgré les efforts accomplis, le Fonds mondial reconnaît qu’il faut aller plus loin. Le Rapport du Directeur exécutif (40e réunion du Conseil d’administration, Genève, 14-15 novembre 2018) précise :

"Pourtant, nos programmes de base doivent intégrer davantage de composantes sur les droits humains […]. En outre et en dépit des progrès, la triste réalité est qu’il existe un trop grand nombre de pays qui n’ont rien fait pour réduire ces obstacles et que l’on observe même quelques évolutions dans la mauvaise direction."