World

Quand le temps n’attend pas : L’approche rapide d’analyse de genre de Care - Évaluation externe, août

Format
Evaluation and Lessons Learned
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

RÉSUMÉ EXÉCUTIF

Les crises humanitaires peuvent offrir une « fenêtre d’opportunité » pour transformer les relations inégales entre les sexes et modifier les normes néfastes en la matière. L’intégration de la dimension de genre dans la programmation humanitaire garantit que les vulnérabilités, les besoins, les capacités et les priorités spécifiques des femmes, des filles, des hommes et des garçons — liés aux rôles et aux inégalités préexistants entre les sexes, ainsi qu’aux impacts de la crise — sont reconnus et pris en compte. Une analyse et une programmation solides en matière d’égalité des sexes dès le départ sont essentielles pour une réponse efficace à la crise à court terme, et pour un changement social équitable et responsabilisant à long terme.

L’approche et l’outil d’analyse rapide du genre (RGA) de CARE, développés lors de la réponse humanitaire en Syrie en 2013, visent à favoriser un changement vers une évaluation des besoins centrée sur les femmes et menée localement, qui influence la façon dont les besoins sont définis et les réponses élaborées. L’approche vise à fournir des informations essentielles sur les rôles et les responsabilités, les capacités et les vulnérabilités des hommes et des femmes, ainsi que des recommandations de programmation dans des situations où le temps est essentiel et les ressources peuvent être rares. Le but ultime d’une telle approche est d’influencer la réponse humanitaire, la conception et la mise en œuvre des programmes afin de s’assurer qu’ils répondent non seulement aux besoins immédiats des femmes et des filles, mais qu’ils respectent également leurs droits. Le RGA de CARE a maintenant été utilisé dans plus de 50 crises à travers le monde et figure comme bonne pratique dans le Manuel sur le genre pour l’action humanitaire du Inter-Agency Standing Committee (IASC). Avec l’intérêt croissant et l’adoption de l’approche RGA de CARE, les discussions et les questions se poursuivent pour savoir si la sensibilisation accrue au genre, au pouvoir et aux ensembles de données désagrégées se traduit par une aide plus sûre, plus réactive et plus efficace.

Pour répondre à ces questions, CARE a commandé une évaluation externe pour « fournir une analyse de l’efficacité et de l’influence de l’approche RGA sur l’adaptation de la programmation afin d’améliorer les résultats de genre pour les communautés touchées par les crises » La portée de l’évaluation était globale et se concentrait sur des analyses rapides de genre et sur la programmation humanitaire correspondante pour la période 2015-2020. L’évaluation était principalement de nature qualitative et a entrepris 1) une méta-analyse de la documentation du programme basée sur une approche modifiée de récolte des résultats et 2) une série d’entretiens approfondis avec des informateurs clés en utilisant l’enquête appréciative. La combinaison de ces deux techniques a permis d’explorer et d’aborder les défis et les préoccupations de l’approche RGA d’une manière qui s’appuie également sur les expériences efficaces et énergisantes des programmeurs, des partenaires et des agences homologues. Elle a également permis de saisir et d’analyser les résultats et les impacts (positifs ou négatifs) émergents et imprévus.