World

Preventing Corruption in Humanitarian Operations: Handbook of Good Practices [EN/FR]

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

The handbook is primarily aimed at managers and staff of humanitarian agencies, both at headquarters (HQ) and in the field. It speaks directly to those on front line of aid delivery as well as to senior managers who determine organisational culture and values.

The handbook is designed to help anyone working in the humanitarian sector identify and prevent the corruption risks faced by their particular organisation or department, or within a specific programme or role. It does not try to set out industry-wide standards for aid agencies in emergencies. Rather, it describes ‘what to do’ to minimise corruption risks, while numerous reference documents attached offer technical details on ‘how to do it’.

Manuel de Bonnes Pratiques: Prevenir la Corruption dans le Cadre des Operations Humanitaires

Transparency International (TI) soutient depuis longtemps que l’impact le plus nocif de la corruption se trouve dans le détournement des ressources de base destinées aux pauvres. La corruption dans le cadre de l’aide humanitaire en est la forme la plus manifeste car elle prive les pauvres les plus vulnérables, les victimes de désastres naturels et de conflits civils, de ressources essentielles capables de sauver des vies. L’assistance humanitaire vise à sauver des vies et à alléger la souffrance d’êtres humains en temps de crise. Cependant, cette noble ambition n’offre aux réponses à l’urgence aucune garantie contre les abus de la corruption. Il a eu de nombreux exemples de corruption lors de la réponse humanitaire massive au tsunami en Asie, et de vastes détournements des ressources de l’aide ont récemment été dénoncés en Afghanistan, en Iraq, au Libéria et en Somalie.

Face à cette préoccupation, TI a lancé en 2005 un programme pour diagnostiquer les risques de corruption spécifiques aux opérations humanitaires et développer un ensemble de bonnes pratiques visant à réduire ces risques. La première phase du diagnostic a culminé avec la publication en 2006 d’un rapport sur la Cartographie des Risques de Corruption dans le cadre de l’Action Humanitaire. Nous espérons que ce manuel offrira orientation et appui aux nombreuses personnes oeuvrant dans le secteur humanitaire qui vouent leurs vies à l’allègement de la souffrance des plus vulnérables. Le manuel est dédié à leur travail, leur détermination et leur courage pour soutenir ceux qui en ont le plus besoin : les victimes des désastres naturels et des conflits civils.