World + 21 more

Partage de vaccins contre la COVID-19 par l'équipe Europe : neuf nouveaux états membres de l'Union européenne soutiennent les pays à faible revenu par le biais de COVAX

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
  • Dans le cadre de l’engagement pris par l’Équipe Europe (Team Europe) de fournir 500 millions de doses, neuf États membres de l'Union européenne ont fait don à COVAX de vaccins AstraZeneca, Johnson & Johnson, Pfizer et Moderna pour soutenir les économies à faible revenu dans leur lutte contre la pandémie de COVID-19 : Chypre, Croatie, Estonie, Irlande, Lituanie, Pays-Bas, République tchèque, République slovaque et Slovénie.

  • Les premières doses provenant de ces dons ont déjà été expédiées en Égypte (1 110 200), au Nigéria (496 800), en République démocratique populaire lao (199 200) et en Syrie (52 800), et d'autres vont bientôt être livrées à des pays d'Afrique (plus de 1,5 million dans les jours à venir), d'Asie du Sud-Est (plus de 500 000 prochainement) et du Moyen-Orient (plus de 500 000 doses).

  • Déclaration de Marie-Ange Saraka-Yao, directrice générale de Gavi pour la mobilisation des ressources, les partenariats avec le secteur privé et le financement innovant : « L'Équipe Europe a toujours été à l'avant-garde du programme de partage des doses de COVAX, et nous nous félicitons de ces preuves manifestes de soutien de la part de neuf États membres de l'Union européenne. Les millions de doses de vaccins offertes à COVAX seront bientôt expédiées vers des économies à faible revenu. Les dons effectués par l'Équipe Europe permettront de protéger davantage de personnes à travers le monde contre la COVID-19. »

  • Déclaration de Hugo de Jonge, vice-Premier ministre et ministre de la Santé, du Bien-être et des Sports des Pays-Bas – pays qui s’est engagé à donner à COVAX 22 550 530 doses, dont les premières sont arrivées en République démocratique populaire lao ce week-end : « Il faut que les vaccins soient accessibles partout à travers le monde. C'est la seule façon de prévenir la multiplication du virus et l’émergence de nouvelles mutations. C'est pourquoi les Pays-Bas ont adopté cette année la devise "Pour un vaccin reçu, un vaccin donné". Pour chaque vaccin administré aux Pays-Bas, nous allons donner un vaccin aux pays qui en ont besoin. »

Genève, le 29 novembre 2021 – S'appuyant sur les promesses faites à l'échelle européenne de partager en 2021 et 2022 au moins 500 millions de doses contre la COVID-19, neuf autres États membres de l'Union européenne ont mis des doses de vaccins à la disposition de COVAX :

  • Pays-Bas – 22,5 millions de doses
  • République tchèque – 1,9 million de doses
  • Slovénie – 1,49 million de doses
  • Irlande – 1,3 million de doses
  • République slovaque – 1,3 million de doses
  • Croatie – 900 000 doses
  • Lituanie – 623 000 doses
  • Estonie – 542 500 doses
  • Chypre – 200 000 doses

Ces nations ont toutes répondu à l'appel et se sont engagées en faveur d’un accès équitable aux vaccins contre la COVID-19 à travers le monde. Les premières doses ont déjà été expédiées en Égypte (691 200 doses en provenance de la République tchèque, 419 000 de la Croatie), au Nigéria (496 800 doses données par l'Irlande), en République démocratique populaire lao (199 200 doses données par les Pays-Bas) et en Syrie (36 000 offertes par la Croatie et 16 800 par la République tchèque). Des doses supplémentaires seront bientôt livrées au Vietnam (85 300 données par Chypre, 235 700 par la Lituanie), au Ghana (276 000 doses d'Irlande), à l’Indonésie (235 200 d'Irlande), au Rwanda (256 800 doses offertes par la Slovaquie, 96 000 par l'Estonie, 93 600 par la Slovénie), en Ouganda (142 500 offertes par l'Estonie), en République du Congo (230 400 doses de Slovénie), au Kenya (750 700 doses provenant des Pays-Bas), en Syrie (21 600 de la République tchèque) et au Yémen (316 800 des Pays-Bas, 180 000 de Slovaquie).

« L'Équipe Europe a toujours été à l'avant-garde du programme de partage des doses de COVAX, et nous nous félicitons de ces preuves manifestes de soutien de la part de neuf États membres de l'Union européenne. Les millions de doses de vaccins ainsi offertes à COVAX seront bientôt expédiées vers des économies à faible revenu », a déclaré Marie-Ange Saraka-Yao, directrice générale de Gavi pour la mobilisation des ressources, les partenariats avec le secteur privé et le financement innovant. « Les dons effectués par L'Équipe Europe permettront de protéger davantage de personnes à travers le monde contre la COVID-19. »

L'Équipe Europe a montré la voie en participant à l’élaboration du programme COVAX et en le renforçant. Elle remplit aujourd’hui son engagement de partager plus de 300 millions de doses avec les pays à revenu faible et intermédiaire de la tranche inférieure avant la fin de l’année 2021. La Commission européenne fournira 200 millions de doses supplémentaires d'ici juin 2022, dont la majorité est destinée à COVAX. Le financement accordé à la garantie de marché (AMC) COVAX de Gavi par la Commission européenne, la Banque européenne d'investissement et les États membres de l'UE s'élève à plus de 3 milliards d'euros.

« Il faut que les vaccins soient accessibles partout à travers le monde », a souligné Hugo de Jonge, vice-Premier ministre des Pays-Bas et ministre de la Santé, du Bien-être et des Sports. « C'est la seule façon de prévenir la multiplication du virus et l’émergence de nouvelles mutations. C'est pourquoi les Pays-Bas ont adopté cette année la devise "Pour un vaccin reçu, un vaccin donné". Pour chaque vaccin administré aux Pays-Bas, nous allons donner un vaccin aux pays qui en ont besoin. »

« La lutte contre la COVID-19 est une lutte mondiale », a ajouté Milena Hrdinková, secrétaire d'État tchèque aux affaires européennes. « Nous ne serons en sécurité que s'il y a suffisamment de vaccins pour tout le monde, partout dans le monde. Je suis heureuse de la participation de la République tchèque à cet effort commun. »

Pour Janez Poklukar, ministre slovène de la Santé, la solidarité mondiale par le partage des vaccins est le seul moyen de sortir de cette pandémie qui affecte le monde entier : « Les dons de vaccins permettent d’avancer dans la bonne direction. C’est la preuve tangible de notre prise de conscience et de notre compréhension de l'interdépendance dans laquelle nous nous trouvons. Le virus vient nous rappeler que, pour survivre, nos sociétés doivent renoncer à l'individualisme. Les vaccins donnés par la Slovénie sont en route vers le Rwanda et la République démocratique du Congo ; ils aideront ces deux pays à protéger leurs citoyens contre la COVID-19. Nous sommes heureux de pouvoir aider à protéger la santé et le bien-être des populations. »

« Tous les citoyens du monde devraient avoir accès aux vaccins contre la COVID-19, où qu’ils vivent », a affirmé Colm Brophy T.D., ministre d’État irlandais chargé de l'Aide au développement outre-mer et de la Diaspora. « Comme nous le savons d’après notre propre expérience, les vaccins réduisent considérablement le risque de maladie grave. Il faut absolument augmenter le nombre de personnes vaccinées dans le monde pour maîtriser la pandémie. L'Irlande entretient des relations de longue date avec le Nigéria et nous sommes heureux de soutenir les efforts déployés par ce pays pour assurer la sécurité de sa population. Nous voulons participer à la riposte mondiale à cette pandémie ; c’est pourquoi nous nous sommes engagés à partager 1,3 million de doses de vaccin par le biais de COVAX. »

« La pandémie de COVID-19 causée par le SARS-CoV-2 nous affectant tous, seule une riposte internationale nous permettra de vaincre cette maladie », a repris Vladimir Lengvarsky, ministre de la Santé de la République slovaque. « Les pays ne peuvent pas gagner ce combat individuellement. Il est difficile de comprendre comment de nombreux pays riches peuvent offrir une troisième dose de rappel à leurs populations alors que les pays pauvres se battent toujours pour avoir la première dose. Si la population est mal vaccinée à l’échelle mondiale, la pandémie va se prolonger, et de nouveaux variants vont pouvoir émerger et créer de nouvelles vagues pandémiques. Convaincue de la nécessité de la solidarité mondiale, la Slovaquie est fière de participer au programme COVAX/ Gavi, qui nous permet une entraide directe dans la lutte contre cette pandémie. »

« La Croatie est heureuse de participer à la riposte mondiale et solidaire menée par COVAX, qui assure efficacement une distribution équitable des vaccins à ceux qui en ont le plus besoin », a indiqué Gordan Grlic-Radman, ministre croate des Affaires étrangères et européennes.

« L'une des grandes leçons de la pandémie de COVID-19, c’est l'importance de la solidarité mondiale », a ajouté le ministre lituanien de la Santé Arūnas Dulkys. « Le coronavirus ignore les frontières des États et frappe tous les pays. La réponse doit donc, de même, être mondiale et solidaire. Aujourd'hui, nous sommes ravis de disposer d'un mécanisme qui permet de redistribuer rapidement les vaccins en ciblant les pays qui en ont le plus besoin. »

« La pandémie de coronavirus est notre préoccupation à tous à l'échelle mondiale et pour la surmonter, nous devons agir ensemble. Tout le monde doit avoir accès aux vaccins », a reconnu la ministre estonienne des Affaires étrangères, Eva-Maria Liimets. « Les pays africains sont confrontés à une pénurie de vaccins contre la COVID-19. Aussi, je me félicite de l’arrivée en Ouganda et au Rwanda des premiers vaccins donnés par l'Estonie ».

« Avec la pandémie de COVID-19, l'humanité est confrontée à de gigantesques défis. Tous les pays se battent avec acharnement pour retrouver une vie normale. C’est le moment de manifester notre solidarité. Cela relève de notre responsabilité à tous », a rappelé le ministre chypriote de la Santé, M. Michalis Hadjipantelas. « Chypre s'est engagée à soutenir et à accélérer les efforts de vaccination des pays qui en ont le plus besoin. Dans ce cadre, elle a déjà promis de donner 200 000 doses de vaccins contre la COVID-19 aux économies à faible revenu par le biais de la Facilité COVAX. C'est avec plaisir que nous apprenons que le premier lot de 85 300 doses de vaccin offert par le biais de COVAX est bien parvenu au Vietnam. Face au défi sans précédent, source de nombreux problèmes, qu’il lui faut relever, l'humanité ne pourra s’en sortir que par l’union et la solidarité. »

Les doses offertes par les États membres de l'UE sont produites par les réseaux de fabrication d'AstraZeneca, Johnson & Johnson, Pfizer et Moderna, et les dons sont facilités par des accords tripartites signés par les gouvernements belge, français et suédois, au nom de l’Équipe Europe, avec le soutien de la Commission européenne, d'un certain nombre d'États membres et de la Norvège.

En permettant d’augmenter la couverture vaccinale et d’éviter les gaspillages, les dons de vaccins excédentaires effectués par le biais de COVAX contribuent à mettre fin à la phase aiguë de la pandémie. La conception et le fonctionnement du mécanisme COVAX pour le partage des doses sont financés par une contribution du Canada d’un montant de 5 millions de dollars canadiens. L’expédition des vaccins offerts à COVAX vers les différents pays est assurée par l'UNICEF et l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), partenaires de Gavi chargés des livraisons. COVAX travaille avec les gouvernements donateurs pour concrétiser le nombre croissant de promesses de partage de doses, dans l’espoir de voir augmenter dans les semaines et les mois qui viennent le nombre de livraisons de vaccins provenant de dons.