World

Orthopoxvirose simienne : les experts renomment les variants du virus

Un groupe d'experts mondiaux convoqué par l'OMS est convenu de nouveaux noms pour les variants de l'orthopoxvirus simien, dans le cadre des démarches en cours visant à nommer l'orthopoxvirose simienne, le virus qui en est responsable et les variants -- ou clades -- selon les meilleures pratiques actuelles. Les experts ont convenu de nommer les clades à l'aide de chiffres romains.

L'orthopoxvirus simien a été nommé lors de sa découverte en 1958, avant que les meilleures pratiques actuelles en matière de dénomination des maladies et des virus ne soient adoptées. Il en va de même pour le nom de la maladie qu'il provoque. Les principaux variants ont été identifiés en fonction des régions géographiques où l'on sait qu'ils circulent.

Selon la meilleure pratique actuelle, les virus nouvellement identifiés, les maladies qu'ils provoquent et les variants devraient être nommés de sorte à éviter d'offenser un groupe culturel, social, national, régional, professionnel ou ethnique, et à atténuer autant que possible tout impact négatif sur le commerce, les voyages, le tourisme ou le bien-être des animaux.

Maladies : l'attribution de nouveaux noms aux maladies relève de la responsabilité de l'OMS dans le cadre de la Classification internationale des maladies et de la Famille OMS des classifications internationales. L'OMS organise actuellement une consultation ouverte en vue de renommer l'orthopoxvirose simienne. Toute personne souhaitant proposer de nouveaux noms peut le faire ici (voir CIM-11, Ajouter des propositions) (en anglais).

Virus : la dénomination des espèces virales relève de la responsabilité du Comité international de taxonomie des virus, qui a lancé une procédure en vue de renommer l'orthopoxvirus simien.

Variants/clades : la dénomination des variants des agents pathogènes est normalement le fruit d'un débat entre scientifiques. Afin qu'un accord soit trouvé plus rapidement dans le contexte de la flambée actuelle, l'OMS a convoqué une réunion ad hoc le 8 août pour permettre aux virologues et aux experts de la santé publique de trouver un consensus sur une nouvelle terminologie.

Des experts des orthopoxvirus et de la biologie évolutive ainsi que des représentants d'instituts de recherche du monde entier ont examiné la phylogénie et la nomenclature des variants ou des clades connus et nouveaux de l'orthopoxvirus simien. Ils ont débattu des caractéristiques et de l'évolution des variants de l'orthopoxvirus simien, de leurs différences phylogénétiques et cliniques apparentes et de leurs conséquences potentielles pour la santé publique, ainsi que de futurs travaux de recherche sur le virus et son évolution.

Le groupe est parvenu à un consensus sur une nouvelle nomenclature des clades du virus, qui est conforme aux meilleures pratiques. Il est convenu de la façon dont les clades du virus devraient être enregistrés et classés sur les sites d'archivage des séquences du génome.

D'un commun accord, l'ancien clade du bassin du Congo (Afrique centrale) est désormais appelé clade un (I) et l'ancien clade d'Afrique de l'Ouest clade deux (II). En outre, il a été convenu que le clade II comprenait deux sous-clades.

Selon la nouvelle nomenclature, le clade sera représenté par un chiffre romain tandis que les sous-clades seront représentés par un caractère alphanumérique minuscule. Ainsi, la nouvelle convention de dénomination comprend le clade I, le clade IIa et le clade IIb, ce dernier correspondant principalement au groupe de variants qui circulent largement au cours de l'épidémie mondiale de 2022. La dénomination des lignées sera celle proposée par les scientifiques au fur et à mesure de l'évolution de l'épidémie. Les experts seront convoqués à nouveau, si nécessaire.

Les nouveaux noms des clades devraient entrer en vigueur immédiatement tandis que les travaux se poursuivent sur le nom de la maladie et du virus.

Contacts pour les médias

Service de presse pour les médias
OMS
Téléphone: +41 22 791 2222
Email: mediainquiries@who.int