World

OMS Relevé épidémiologique hebdomadaire 18 décembre 2009

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

Le point sur les vaccins antirotavirus

Les rotavirus sont la cause la plus fréquente de maladie diarrhéique grave chez le jeune enfant partout dans le monde. Selon les estimations effectuées par l'OMS en 2004, 527 000 enfants âgés de <5 ans meurent chaque année d'une infection à rotavirus évitable par la vaccination; la plupart de ces enfants vivent dans des pays à faible revenu. Deux vaccins antirotavirus vivants atténués pour voie orale, le Rotarix (GlaxoSmithKline Biologicals, Rixensart, Belgique) et le RotaTeq (Merck & Co. Inc., West Point, PA, États-Unis), sont disponibles au niveau international. Ils sont tous deux considérés comme sûrs et efficaces pour la prévention des infections gastro-intestinales à rotavirus. Dans sa note d'information sur les vaccins antirotavirus publiée en 2007, l'OMS recommandait d'inclure la vaccination antirotavirus dans les programmes nationaux de vaccination dans les Régions où les données relatives à son efficacité laissaient à penser qu'elle aurait un effet important en santé publique - c'est-à-dire principalement dans les Amériques et en Europe. Toutefois, aussi longtemps que l'efficacité et l'innocuité de ces vaccins ne seraient pas confirmées dans l'ensemble des Régions, en particulier en Asie et en Afrique, l'OMS n'était pas prête à recommander l'inclusion des vaccins antirotavirus dans tous les programmes nationaux de vaccination.