World

OCHA d’une seule voix : la résolution 46/182 de l’Assemblée générale

Format
Other
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Que est l’objet de la résolution 46/182?1

Lorsque la communauté internationale humanitaire fournit une aide d’urgence, elle s’appuie sur la résolution 46/182 de l’Assemblée générale des Nations Unies intitulée « Renforcement de la coordination de l’aide humanitaire d’urgence de l’Organisation des Nations Unies », qui sert de cadre à l’aide humanitaire et en fixe les principes directeurs.

Influencée par l’actualité mondiale d’alors, l’Assemblée générale a adopté la résolution le 19 décembre 1991. Pendant la guerre du Golfe, l’aide humanitaire fournie par l’Organisation des Nations Unies aux populations déplacées à cause du conflit n’était pas coordonnée, entraînant un gaspillage d’énergie. Il a donc paru nécessaire de mettre en place un dispositif de coordination de l’aide apportée aux sinistrés dans les situations d’urgence.

La résolution 46/182 a réorganisé la coordination des activités humanitaires. Elle a renforcé le rôle du Coordonnateur des Nations Unies pour les secours en cas de catastrophe et l’a renommé Coordonnateur des secours d’urgence. Le mandat du Coordonnateur des Nations Unies pour les secours en cas de catastrophe était réduit et ne s’appliquait pas aux urgences complexes. La résolution 46/182 a comblé cette lacune en confiant au Coordonnateur des secours d’urgence neufs secteurs de responsabilité, dont l’aide humanitaire, la facilitation de l’accès aux zones sinistrées, l’organisation de missions d’évaluation des besoins, l’établissement des appels globaux et la mobilisation des ressources.
La résolution fixe 12 principes directeurs dans le domaine de l’aide humanitaire, parmi lesquels figurent les suivants :

• L’aide humanitaire doit être fournie conformément aux principes d’humanité, de neutralité et d’impartialité.
• La souveraineté, l’intégrité territoriale et l’unité nationale des États doivent être pleinement respectées en conformité avec la Charte des Nations Unies. Dans ce contexte, l’aide humanitaire devrait être fournie avec le consentement du pays touché et en principe sur la base d’un appel de ce pays.
• C’est à chaque État qu’il incombe au premier chef de prendre soin des victimes de catastrophes naturelles et autres situations d’urgence se produisant sur son territoire […]
• Les États dont les populations ont besoin d’une aide humanitaire sont invités à faciliter la mise en œuvre par ces organisations de l’aide humanitaire […]

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.