World

OCHA d’une seule voix: l’accès humanitaire

Format
Other
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Que signifie l’accès humanitaire?

L’accès humanitaire est la capacité des acteurs humanitaires à atteindre les populations touchées par une crise, et celle de la population touchée à avoir accès à l’aide et aux services humanitaires.
L’accès est donc un préalable indispensable à toute action humanitaire efficace. Un plein accès sans obstacle est essentiel à la mise en place d’une opération, à l’acheminement des biens et du personnel là où ils sont nécessaires, à la distribution des biens humanitaires, à la fourniture de services de santé et au déroulement d’autres activités. Un plein accès permet également aux populations touchées de bénéficier pleinement de l’aide et des services mis à leur disposition.

Lors de catastrophes ou de troubles publics, les autorités nationales ont la responsabilité première du bien-être de la population civile. Dans des situations de conflits armés, cette responsabilité revient à toutes les parties au conflit. Si celles-ci ne sont pas en mesure ou refusent de subvenir aux besoins de base des populations touchées qui se trouvent sous leur contrôle, elles ont l’obligation de permettre et de faciliter la distribution de l’aide de manière impartiale.

Notre capacité à établir et maintenir l’accès humanitaire est liée à notre respect des principes humanitaires (voir OCHA d’une seule voix consacré aux principes humanitaires). Par exemple, si une ou plusieurs parties à un conflit pense, à tort ou à raison, que les activités des acteurs humanitaires sont motivées par un parti pris politique ou militaire ou que l’action humanitaire n’est pas mise en œuvre sur la base des seuls besoins humanitaires, elle (s) sera (ont) moins disposée (s) à les autoriser.

Contraintes d’accès

Plusieurs sortes de contraintes ont des conséquences sur la capacité des acteurs humanitaires à venir en aide aux personnes qui en ont besoin, en particulier dans des situations de conflits armés, mais parfois aussi lors de catastrophes naturelles. Ces contraintes ont également une incidence sur la capacité des populations touchées à avoir plein accès à l’aide humanitaire. Parmi ces contraintes figurent:

• Des obstacles bureaucratiques auxquels sont confrontés le personnel et les biens humanitaires.

• Des obstacles dus au climat, à la topographie des lieux ou au manque d’infrastructures.

• Le détournement de l’aide et les ingérences dans la distribution de l’aide et la mise en œuvre des activités.

• Les combats en cours et les opérations militaires.

• Les attaques contre le personnel humanitaire. les biens et les infrastructures.

Il est important de noter que ces contraintes d’accès ne sont pas toutes délibérées et ne constituent pas toutes des violations du droit international. Ces contraintes peuvent être de nature physique, comme l’absence de routes, ou être causées par des phénomènes climatiques comme les chutes de neige. Dans de nombreux cas, la conjugaison de plusieurs obstacles, plutôt qu’un seul, sont à l’origine des restrictions d’accès. Obtenir et maintenir l’accès à ceux qui en ont besoin exigent, en règle générale, des efforts coordonnés tels que des activités de liaison à tous les niveaux avec les Etats concernés et les acteurs non étatiques pour faire accepter les acteurs humanitaires et leur travail. Au cours de ces dernières années, les contraintes bureaucratiques, les attaques politiques et économiques contre le personnel humanitaire et les combats en cours ont de plus en plus contribué à limiter l’accès aux populations touchées par un conflit.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.