World

Maintenons le cap du changement: résumé analytique

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Dix-huit mois après, les engagements pris au Sommet mondial sur l’action humanitaire entrainent des changements Le Sommet mondial sur l’action humanitaire, qui s’est tenu à Istanbul, en Turquie, a donné naissance à un programme pluriannuel permettant d’entrainer les changements préconisés dans le Programme d’action pour l’humanité. Dans leurs premiers rapports concernant les engagements pris lors du Sommet, 142 parties prenantes ont rendu compte des activités entreprises de juin à décembre 2016 en vue de réaliser cet objectif ambitieux.

Les efforts déployés par l’ensemble des parties prenantes démontrent clairement que le changement est en bonne voie. La « nouvelle méthode de travail » (New Way of Working) est de plus en plus largement adoptée pour concilier l’analyse, la planification et le financement de l’action humanitaire et du développement, de façon à obtenir des résultats collectifs en matière de réduction des besoins, des risques et des vulnérabilités en situation de crises prolongées. Des objectifs ont été définis dans le cadre d’initiatives telles que le Pacte relatif au financement de l’action humanitaire et la Charte pour le changement afin d’apporter un meilleur soutien et davantage de fonds aux intervenants locaux et nationaux. La volonté politique et l’attention des pouvoirs publics ont permis de poursuivre la réflexion sur la façon dont les acteurs internationaux peuvent renforcer le plus possible l’action humanitaire locale, sans pour autant s’y substituer. Les rapports des parties prenantes pré-cisent par ailleurs que le Programme d’action pour l’humanité vient compléter d’autres initiatives mondiales. L’accent mis sur la prévention par le Secrétaire général de l’ONU s’inscrit dans le prolongement de l’appel lancé lors du Sommet en faveur d’une nouvelle ère en matière de volonté politique, accompagnée d’un financement suffisant pour prévenir et mettre fin aux crises. La Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants renforce les engagements pris lors du Sommet en faveur de nouvelles façons de répondre aux besoins à court et à long terme des réfugiés et d’améliorer le soutien aux communautés d’accueil.

Malgré la mobilisation observée dans ces domaines, l’amélioration du sort des populations touchées par des crises ne s’est toujours pas traduite dans les faits. Les besoins étant de plus en plus importants dans le domaine humanitaire, ce n’est pas le moment de renoncer aux engagements pris au Sommet. Il s’agit bien au contraire pour l’ensemble des parties prenantes d’une occasion unique pour se montrer déterminé à obtenir les résultats escomptés.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.