World + 1 more

Les Ministres De Croo, Goffin et De Block confirment leur soutien à l’Organisation mondiale de la Santé

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

À la suite de l'annonce par les États-Unis de la fin de leurs "relations avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS)", le vice-Premier ministre et Ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo, le Ministre Philippe Goffin et la Ministre de la Santé Maggie De Block réaffirment leur soutien à l'OMS. Alors que la pandémie de Covid-19 bat son plein, notre pays préconise de soutenir au mieux l'organisation.

L'OMS joue en effet un rôle crucial dans la coordination de la réponse internationale à cette pandémie. L’organisation tente d'empêcher la propagation du virus, entre autres en distribuant du matériel médical, en déployant des équipes d'intervention rapide et en conseillant et en informant le grand public.

De plus, l'OMS contribue aussi à la recherche d'un traitement et d'un vaccin efficaces. L'organisation travaille sur une base scientifique, et fait appel aux recommandations d'organismes composés de spécialistes issus du monde entier.

Lorsque l'OMS a décrété la pandémie fin janvier, quasi personne ne pouvait estimer correctement l'étendue qu’elle allait prendre. En temps utile, un examen critique s’imposera afin de déterminer ce qui aurait pu être mieux fait. Car ce n’est qu’une fois la crise résolue que nous pourrons tirer des enseignements objectifs et informés. Il sera alors opportun de proposer des améliorations aux approches de l'OMS et de ses États membres à l’avenir.

La Belgique soutient les efforts que l'OMS réalise d’ores et déjà pour améliorer son fonctionnement. En collaboration avec les partenaires de l'UE, notre pays examinera comment il peut continuer à soutenir ces efforts à l'avenir, en vue de rendre l'organisation encore plus efficace à l’heure d’affronter une éventuelle nouvelle crise.

L'OMS aide principalement les pays les plus vulnérables dans leur lutte contre le Covid-19. Ils ont plus que jamais besoin de cette aide pour contrer un virus sans frontières.

La Belgique continue donc de soutenir l'OMS. Nous avons accordé une contribution supplémentaire de 2 millions d'euros et étudions la possibilité d'une deuxième contribution supplémentaire de 2 millions d'euros. Notre pays a en outre octroyé 5 millions d'euros au CEPI en vue de développer un vaccin.

La pandémie de Covid-19 a montré une fois encore qu'une épidémie virale peut toucher n'importe qui. La santé mondiale constitue donc une responsabilité partagée, pour laquelle chaque État membre doit jouer son rôle. Une réponse à une pandémie mondiale fonde sa réussite sur des systèmes mondiaux interconnectés et sur des réseaux d'expertise scientifique, de fournitures médicales, de libre-échange, d'innovation et de production.