World

Les enfants et les conflits armés - Rapport de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour la question des enfants et des conflits armés (A/HRC/46/39)

Format
UN Document
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Conseil des droits de l’homme
Quarante-sixièmesession
22 février-19 mars 2021
Point 3 de l’ordre du jour
Promotion etprotection de tous les droits de l’homme,
civils, politiques, économiques, sociaux et culturels,
y compris le droit au développement

Dans son rapport, qui couvre la période allant de décembre 2019 à décembre 2020, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour la question des enfants et des conflits armés examine les difficultés auxquelles se heurtent les mesures visant à faire cesser et à prévenir les violations graves des droits de l’enfant et à renforcer la protection des enfants touchés par un conflit armé. Elle présente les activités qu’elle a menées dans le cadre de son mandat, y compris en collaboration avec des organismes et mécanismes relatifs aux droits de l’homme, et les progrès accomplis dans la lutte contre les violations graves des droits de l’enfant. Elle décrit aussi ses activités de sensibilisation, y compris celles qui s’appuient sur les enseignements tirés de l’expérience et les bonnes pratiques. Elle rend compte de ses visites sur le terrain et de sa collaboration avec des organisations régionales et des partenaires internationaux. Elle expose les enjeux et les priorités de son programme de travail et conclut son rapport par un ensemble de recommandations visant à améliorer la protection des enfants touchés par un conflit.

I. Introduction

  1. La Représentante spéciale du Secrétaire général pour la question des enfants et des conflits armés soumet le présent rapport, qui couvre la période allant de décembre 2019 à décembre 2020, en application de la résolution 73/155, dans laquelle l’Assemblée générale l’a priée de présenter au Conseil des droits de l’homme des rapports sur les activités entreprises en application de son mandat, notamment sur les visites effectuéessur le terrain et sur les progrès réalisés et les obstacles restant à surmonter dans le cadre de l’action menée en faveur des enfants touchés par les conflits armés. Elle donne aussi des précisions sur les activités qu’elle a menées en application de la résolution 72/245, dans laquelle l’Assemblée générale l’a priée de renforcer sa coopération avec les États, les organes et organismes des Nations Unies et les organisations régionales etsous-régionales, et d’accroître les activités de sensibilisation du public, notamment par la collecte, l’évaluation et la diffusion des meilleures pratiques et des enseignements tirés, conformément à son mandat. Enfin, elle évoqueles effets que la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19) a eus sur son travail et, plus généralement, sur les activités visant à faire cesser et à prévenir les violations graves des droits de l’enfant.