World

Les droits de l’homme et la crise mondiale de l’eau : la pollution de l’eau, la pénurie d’eau et les catastrophes liées à l’eau - Rapport du Rapporteur spécial (A/HRC/46/28)

Format
UN Document
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Conseil des droits de l’homme
Quarante-sixième session
22 février-19 mars 2021
Point 3 de l’ordre du jour
Promotion et protection de tous les droits de l’homme,
civils, politiques, économiques, sociaux et culturels,
y compris le droit au développement

Résumé

Dans le présent rapport, le Rapporteur spécial sur la question des obligations relatives aux droits de l’homme se rapportant aux moyens de bénéficier d’un environnement sûr, propre, sain et durable, David R. Boyd, considère que l’accès à une eau potable en quantité suffisante constitue un des éléments fondamentaux du droit de bénéficier d’un environnement sûr, propre, sain et durable. Il passe en revue les causes et les conséquences de la crise mondiale de l’eau et centre son attention sur les effets délétères qu’ont la pollution de l’eau, la pénurie d’eau et les maladies liées à l’eau sur l’exercice de nombreux droits de l’homme, surtout parmi les groupes vulnérables et marginalisés, qui sont touchés de manière disproportionnée. Il met en évidence les obligations procédurales et de fond qui incombent aux États en ce qui concerne la garantie d’un accès à une eau potable en quantité suffisante.Il recense les bonnes pratiques qui ont contribué à réduire ou prévenir la pollution de l’eau, à atténuer les pénuries d’eau, à réduire les risques engendrés par les catastrophes liées à l’eau et à protéger ou restaurer les écosystèmes aquatiques. Le Rapporteur spécial propose sept étapes que les États peuvent suivre pour appliquer à la gouvernance de l’eau une approche basée sur les droits de l’homme, et il formule des recommandations sur les mesures à prendre. Enfin, il engage les entreprises à s’acquitter de leurs responsabilités vis-à-vis des droits de l’homme en aidant à garantir à tous l’accès à une eau potable en quantité suffisante et en appuyant l’action que d’autres mènent en ce sens.