World

Le Secrétaire général souligne que la coopération Sud-Sud doit occuper une place centrale dans les préparatifs pour une relance forte

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

SG/SM/20242

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, célébrée le 12 septembre:

La pandémie de COVID-19 dévaste des vies et des moyens de subsistance dans le monde entier. Elle présente les plus grands risques pour les pays en développement ainsi que pour les personnes et les groupes vulnérables.

En cette Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, nous soulignons le pouvoir qu’a le Sud de soutenir et faire progresser le développement durable, même en ces temps difficiles.

Les pays du Sud font preuve d’un esprit de coopération Sud-Sud, de partenariats égalitaires et de solidarité mondiale durant la pandémie, en collaborant dans les domaines de la science, des technologies et de l’innovation, en fournissant des articles médicaux, en apportant des ressources financières, en déployant du personnel sanitaire et des spécialistes de la santé là où les capacités manquent et en partageant les meilleures pratiques.

La coopération Sud-Sud et la coopération triangulaire doivent également occuper une place centrale dans nos préparatifs pour une relance forte. Elles ne peuvent se substituer à l’aide publique au développement ni aux responsabilités incombant aux pays du Nord au titre du Programme d’action d’Addis-Abeba et de l’Accord de Paris. Mais nous allons avoir besoin de la pleine contribution et coopération du monde du Sud pour construire des économies et des sociétés plus résilientes et réaliser les objectifs de développement durable.

L’ONU joue son rôle en soutenant la coopération Sud-Sud et la coopération triangulaire durant la pandémie, en accélérant les allocations financières destinées aux pays en développement qui coopèrent entre eux et avec les banques et agences de développement.

Au-delà de la crise immédiate, l’ONU continuera à soutenir les pays du Sud.

Coordonnons notre action afin de démultiplier les réussites de développement dans le monde du Sud, de les partager largement par une coopération renforcée, d’initier une relance forte et d’atteindre les objectifs de développement durable d’ici à 2030.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.