World

Le Rapport africain sur le bien-être de l’enfant 2018 - Bienveillance envers les enfants - Progrès des gouvernements africains

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

RÉSUMÉ

D’ici une trentaine d’années, l'Afrique comptera un milliard d'enfants – une croissance sans précédent qui représente à la fois un défi et une opportunité. Du côté positif, c'est l'occasion de tirer parti du dividende démographique et d'accélérer le développement durable et équitable de l'Afrique. Cependant, cela ne sera possible que si tous les gouvernements africains s'engagent à investir à long terme dans une nutrition, des soins de santé, une éducation et des opportunités d'emploi décents pour leur population de jeunes. Ne pas le faire serait une occasion historique manquée qui aurait d'énormes conséquences économiques, sociales et politiques. Les enfants ont le potentiel de transformer l'Afrique – mais s'ils sont négligés, ils pourraient aussi accroître le fardeau de la pauvreté et des inégalités, tout en représentant un risque sérieux pour la paix, la sécurité et la prospérité. Le présent rapport poursuit deux objectifs. Premièrement, à l'aide d'une méthodologie statistique sophistiquée fondée sur les droits et en nous appuyant sur un large éventail de données, nous examinons dans quelle mesure les gouvernements africains tiennent leurs promesses et leurs engagements envers les enfants. Nous analysons les efforts déployés par les gouvernements pour réaliser les droits et le bien-être des enfants, s'ils sont devenus plus ou moins favorables aux enfants au fil des ans, et pourquoi. Deuxièmement, nous allons au-delà de la simple notation et du classement des performances relatives des gouvernements africains au fil du temps pour fournir une approche globale, quantitative et qualitative des réalités et tendances actuelles de l'état du bien-être des enfants en Afrique, et de leurs implications pour l'avenir. Nous concluons par un message exceptionnellement important et alarmant. L'Afrique est au bord d'une grave crise du développement humain qui a de graves conséquences sur le bien-être social et économique de ses populations et sur l'avenir du continent. Des investissements massifs sont nécessaires au cours des trois prochaines décennies pour éviter la bombe à retardement que représentent un milliard d'enfants et de jeunes sousalimentés, semi-alphabètes ou analphabètes, sans emploi ou sous-employés. Nous exhortons les gouvernements africains à aller au-delà du simple respect de leurs obligations en vertu de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant (CDE) et de la Charte africaine des droits et du bien-être de l'enfant (CADBE). Ils doivent s'engager dans des actions transformatrices majeures qui garantissent une Afrique avec un milliard de garçons et de filles bien nourris, bien éduqués et compétitifs au niveau mondial.

Lire le rapport