World

Le nombre de familles séparées par un conflit, la violence ou une catastrophe naturelle a atteint un niveau record depuis cinq ans

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le nombre de familles séparées par un conflit, une situation de violence ou une catastrophe naturelle n'a jamais été aussi élevé depuis cinq ans, selon les données recueillies par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Entre 2012 et 2016, on a ainsi enregistré une hausse de presque 90 % des nouveaux cas de personnes ayant fait appel à l'institution pour les aider à retrouver leurs proches, et 18 000 nouveaux dossiers ont été ouverts pendant la seule année 2016.

Ce n'est toutefois que la partie émergée de l'iceberg, indique le CICR. En effet, la collecte de données précises étant insuffisante, le nombre de familles dispersées est sans doute nettement plus élevé. Cette mise en garde coïncide avec le lancement d'une nouvelle campagne de Noël de l'institution, qui se fait l'écho de la détresse engendrée par une séparation familiale dans une vidéo poignante de 1 minute et 31 secondes : Le pire cauchemar de tous les parents

Reproduisant des images de vidéosurveillance, le film met en scène des parents dans des lieux familiers, tels que des magasins bondés ou un zoo. Il retranscrit le sentiment de panique de ces mères, pères ou grands-parents qui perdent un instant de vue leurs enfants ou petits-enfants, et montre leurs efforts désespérés pour les retrouver. Cet éloignement temporaire est mis en regard des années de séparation endurées par des milliers de familles à travers le monde. On voit aussi quelques scènes touchantes de réunifications facilitées par le CICR.

L'institution invite le public à partager la vidéo pour sensibiliser l'opinion et à faire un don pour soutenir l'action vitale qu'elle mène afin que les familles soient réunies en cette période particulière, mais aussi le reste de l'année.

« Perdre un enfant est le pire cauchemar de tout parent, mais pour les familles touchées par un conflit, la violence ou une catastrophe naturelle, cette douloureuse réalité peut se prolonger des années. Les conflits durent de plus en plus longtemps et le monde est aujourd'hui confronté aux plus importants déplacements de population depuis la Seconde Guerre mondiale, des facteurs qui accroissent le risque de perdre le contact avec sa famille », explique Matt Clancy, porte-parole du CICR.

« Réunir les familles est un aspect aussi important de notre mission humanitaire que de fournir de l'eau, des vivres ou un abri. Il s'agit de rendre leur dignité à ces personnes et de rétablir le contact avec leurs proches. D'autant plus que le droit international reconnaît aux familles le droit d'être réunies dans les situations de conflit armé. »

Le CICR s'attache à lutter contre ce problème en facilitant les réunifications familiales. Depuis plus de 100 ans, en collaboration avec ses partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le CICR met tout en œuvre pour aider les membres de familles séparées à se retrouver. Les liens peuvent être rétablis par une lettre ou un coup de fil, ou les personnes être réunies pour de bon, comme dans la vidéo.

Pour en savoir plus sur la manière dont vous pouvez soutenir le CICR, consultez ces pages :

Réunir les familles dispersées par un conflit

Rétablissement des liens familiaux

Informations complémentaires :

Juliette Ebele, CICR Genève, tél. : +41 79 949 35 12

Matt Clancy, CICR Genève, tél. : +41 79 574 15 54

Notes à l'intention des rédactions

Femmes et enfants

  • Près de 15 000 femmes sont actuellement portées disparues, soit plus du double qu'il y a cinq ans.

  • L'an dernier, le CICR a reçu plus de 5 000 nouvelles demandes de recherche de femmes déposées par des membres de leur famille.

  • Plus de 7 000 filles sont actuellement portées disparues. Le CICR a ouvert 2 000 dossiers l'an dernier et fait état d'une augmentation de 80 % de ce type de cas au cours des cinq dernières années.

  • Plus de 15 000 enfants sont actuellement portés disparus. C'est presque trois fois plus que le nombre de cas notifiés au CICR en 2012.

  • En 2016, près de 6 500 familles ont fait appel au CICR pour les aider à retrouver leur enfant.

Activités générales

Ces cinq dernières années, le CICR a :

  • permis aux membres de familles séparées d'échanger plus d'un demi-million de messages;

  • offert plus de 2 millions d'appels téléphoniques;

  • réuni plus de 7 000 familles;

  • transféré plus de 7 000 dépouilles mortelles;

  • émis plus de 20 000 documents de voyage;

  • délivré près de 100 000 attestations de détention.