World

Le HCR exhorte les Etats à protéger les droits des réfugiés, et à ne pas instrumentaliser leur détresse

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

27 juillet 2021

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est de plus en plus préoccupé par l’instrumentalisation des réfugiés et des migrants par des Etats, apparemment à des fins politiques.

Les gens ne sont pas, et ne devraient jamais être, des pions avancés dans le cadre de manœuvres géopolitiques. Lorsque des États encouragent les flux de population vers des pays voisins, ils créent de graves risques, et aggravent le traumatisme et la souffrance des personnes qui sont forcées de fuir. Cela entraîne la poursuite de déplacements risqués, expose les personnes à une exploitation potentielle et peut mettre à rude épreuve les capacités d’accueil d’autres États.

L’augmentation signalée de cette tendance - en Europe et ailleurs - est très préoccupante.

Le droit de chaque individu d’accéder à un territoire et de demander l’asile est une pierre angulaire de la législation internationale sur les réfugiés.

Le HCR appelle tous les Etats à regarder au-delà des intérêts politiques partisans, à évaluer la validité des demandes d’asile par le biais de procédures équitables et efficaces à l’arrivée, et à accorder une protection significative à toutes les personnes qui en ont besoin.

Cette responsabilité fondamentale en matière de protection peut être partagée entre les Etats dans un esprit de solidarité, mais elle ne devrait jamais être unilatéralement transférée, externalisée ou manipulée à des fins politiques.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :
A Genève, Shabia Mantoo, mantoo@unhcr.org, +41 79 337 7650