Le HCR demande à l’Europe d’autoriser le débarquement des passagers du Sea Watch

Report
from UN High Commissioner for Refugees
Published on 20 Jun 2019 View Original

Huit jours après avoir été secourus par le navire ONG Sea Watch 3, un groupe de 43 personnes, dont trois enfants non accompagnés, reste bloqué en mer et a d’urgence besoin d’un port sûr.

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, demande aujourd’hui, à l’occasion de la Journée mondiale du réfugié, aux Etats européens de faire valoir leurs principes d’humanité et de compassion, et d’autoriser le débarquement de ce groupe. Le week-end dernier et pour des raisons médicales, 10 réfugiés et migrants avaient déjà été débarqués à Lampedusa.

« L’Europe a joué un rôle intrinsèque dans la création de l’architecture juridique qui sous-tend le droit international des réfugiés des temps modernes », a déclaré Vincent Cochetel, Envoyé spécial du HCR pour la Méditerranée centrale. « Il est temps d’invoquer cette fière tradition d’aide aux personnes fuyant la guerre, la violence et la persécution, et de permettre aux réfugiés secourus de débarquer en sécurité. »

Le sauvetage en mer est une tradition et une obligation datant de plusieurs siècles et qui ne s’arrête pas juste après que la personne soit sortie de l’eau en pleine mer. Un sauvetage est considéré comme terminé quand les passagers ont rejoint la terre ferme en sécurité. Des discussions plus larges sur la liste éventuelle des États qui accueilleront ce groupe devraient avoir lieu une fois que sa sécurité sera assurée.

Le HCR rappelle qu’aucun port libyen ne peut être considéré comme étant sûr à l’heure actuelle et qu’aucune personne secourue en Méditerranée ne devrait y être renvoyée.

Un regain d’efforts est nécessaire pour développer une approche régionale en matière de sauvetage et de débarquement en Méditerranée. Le HCR, en collaboration avec l’OIM, a fait des propositions concrètes pour aller de l’avant en vue d’un dispositif clair et prévisible pour les capitaines de navires transportant des passagers secourus.

Contacts médias:

A Genève: Charlie Yaxley, yaxley@unhcr.org, +41 795 808 702
En Italie, Carlotta Sami, sami@unhcr.org, +39 335 679 4746