Le Fonds mondial se félicite de la forte hausse de la contribution de l’Irlande

Report
from The Global Fund
Published on 09 Feb 2019 View Original

ADDIS-ABEBA, Éthiopie – Le Fonds mondial se réjouit de l’annonce faite aujourd’hui par l’Irlande d’une augmentation d’au moins 50 pour cent de sa contribution, le pays réaffirmant ainsi son engagement à en finir avec les épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme.

Katherine Zappone, la Ministre irlandaise de l’Enfance et de la Jeunesse, a annoncé l’engagement de son pays à l’occasion de la réunion des dirigeants d’Afrique qui s’est tenue à Addis-Abeba. Elle a également rappelé le ferme soutien de l’Irlande en tant que membre fondateur du Fonds mondial en 2002.

Peter Sands, le Directeur exécutif du Fonds mondial, a salué le sens aigu des responsabilités de l’Irlande et l’exemple positif qu’elle donne à voir : « L’Irlande accélère le mouvement et nous ne pouvons qu’être encouragés de la voir montrer la voie aux autres partenaires pour qu’ils revoient, eux aussi, leurs engagements à la hausse ».

Cette annonce intervient dans la foulée du lancement, cette semaine, de la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial, à l’occasion de la réunion préparatoire organisée à New Delhi, en Inde, où les dirigeants et les organisations internationales du secteur de la santé ont promis d’agir collectivement pour accélérer le mouvement contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Une hausse des contributions permettant de lever au moins 14 milliards de dollars US pour les trois prochaines années contribuerait à sauver 16 millions de vies, à réduire de moitié les taux de mortalité liés au VIH, à la tuberculose et au paludisme, et à construire des systèmes de santé plus solides d’ici 2023.

Le Luxembourg a fait la première promesse de don de la sixième reconstitution des ressources en annonçant un engagement de 9 millions d’euros en faveur du Fonds mondial, soit une progression de 11 pour cent par rapport à la précédente reconstitution.

Pour la cinquième reconstitution des ressources, l’Irlande avait apporté 30 millions d’euros au Fonds mondial, ce qui portait sa contribution totale à 231 millions d’euros.

Depuis sa création en 2002, le partenariat du Fonds mondial a obtenu un impact remarquable. Dans les pays où il investit, plus de 27 millions de vies ont été sauvées et le nombre de personnes succombant au sida, à la tuberculose et au paludisme a été réduit d’un tiers. Il obtient cet impact avec un large éventail de partenaires : organismes publics bilatéraux, institutions multilatérales et techniques, entreprises privées, fondations, pays maîtres d’œuvre, groupements de la société civile et personnes touchées par les maladies.

POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS :
Seth Faison
Head of Communications
+41 79 788 1163
seth.faison@theglobalfund.org