World + 1 more

Le chef du HCR Filippo Grandi se félicite des progrès concernant la réforme du système d’asile dans l’UE et espère de nouvelles avancées sous la présidence tchèque

Déclaration du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

Prague - Je viens de rentrer de République tchèque, où j'ai rencontré des responsables gouvernementaux alors que le pays se prépare à prendre la présidence de l'Union européenne (UE) le 1er juillet. Cette présidence intervient à un moment important où l'UE et ses États membres, ainsi que d'autres pays, continuent de manifester un soutien exemplaire envers les réfugiés d'Ukraine et les pays limitrophes qui les accueillent, et ce suite à la décision sans précédent prise en mars dernier d'activer la directive sur la protection temporaire.

La réaction à la crise des réfugiés ukrainiens a mis en évidence la capacité qu’a l’Europe d’adopter une approche organisée et efficace en matière d’asile - une approche qui est bénéfique pour les États et qui préserve les droits des réfugiés. La République tchèque elle-même a généreusement et efficacement accueilli l’une des plus importantes populations de réfugiés ukrainiens en Europe. Elle a donc une occasion unique, sous sa présidence, de mettre à profit cette expérience et de faire avancer la réforme de la politique d’asile de l’UE.

J'espère que la présidence tchèque s'appuiera sur les bons résultats de la présidence française sortante et de la Commission européenne qui, ensemble, ont contribué à faire avancer le « Mécanisme de solidarité ». Ce dispositif basé sur la participation volontaire permettrait de mettre à disposition des places de relocalisation ainsi qu'un soutien financier, et assurerait au sein de l'Union un meilleur partage des responsabilités avec les États qui accueillent le plus grand nombre de demandeurs d'asile. J'espère que ce mécanisme et les engagements à venir contribueront à garantir une meilleure répartition des responsabilités envers les demandeurs d'asile et, en définitive, une meilleure protection des personnes qui fuient la guerre, les violences et les persécutions.

Le HCR encourage les États membres de l’UE, sous l’égide de la présidence tchèque, à mettre en œuvre cet engagement politique en adoptant rapidement des mesures concrètes en faveur des personnes les plus vulnérables.

Le HCR se tient prêt à apporter son soutien à la République tchèque et aux autres États membres pour maintenir ce cap vers une Union qui assure une meilleure protection des réfugiés sur le continent et au-delà.

Pour de plus amples informations, veuillez svp contacter :

A Genève : Shabia Mantoo, mantoo@unhcr.org, +41 79 337 76 50
A Bruxelles : Maeve Patterson : patterso@unhcr.org, +32 470 99 54 35,
A Budapest : (pour la République tchèque) Zoran Stevanovic, stevanoz@unhcr.org, +36 305 309 633

Les recommandations du HCR à l'intention de la présidence tchèque du Conseil de l'UE sont disponibles ici.