World + 1 more

Le Canada annonce le renouvellement de son soutien à l’ONUSIDA

Le 29 juillet 2022 — Ottawa (Ontario) — Affaires mondiales Canada

Le gouvernement du Canada s’est engagé à mettre fin au sida comme menace pour la santé publique d’ici 2030, à s’attaquer à la stigmatisation et à la discrimination dont sont victimes les populations clés et à faire en sorte que les femmes et les filles, dans toute leur diversité, puissent prendre des décisions concernant leur corps et leur avenir. L’inégalité est à l’origine de la majorité des cas de VIH et d’autres infections transmissibles sexuellement. Trop souvent, les personnes qui ont le plus besoin d’aide se voient refuser le dépistage et le traitement nécessaires.

Le ministre du Développement international et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Pacifique Canada, l’honorable Harjit S. Sajjan, a annoncé aujourd’hui une contribution de 15 millions de dollars au Programme commun coparrainé des Nations unies sur le VIH et le sida (ONUSIDA) pour la période de 2023 à 2025.

L’ONUSIDA est la principale organisation multilatérale qui coordonne l’effort mondial visant à mettre fin au VIH/sida comme menace pour la santé mondiale d’ici 2030. L’organisation joue un rôle essentiel sur le plan de l’orientation stratégique, des services de représentation, de la coordination et du soutien technique en rassemblant des partenaires de l’industrie, des communautés et des gouvernements afin de fournir des services de lutte contre le VIH qui peuvent sauver des vies, y compris des traitements. L’ONUSIDA collabore étroitement avec le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour s’assurer que l’aide parvient à ceux qui en ont le plus besoin.

Le gouvernement du Canada est fier de poursuivre son partenariat de longue date avec l’ONUSIDA et de soutenir son important travail de mise en œuvre de la Stratégie mondiale de lutte contre le sida 2021‑2026.

Citations

« Nous devons agir de concert pour relever le défi d’éradiquer le VIH/sida comme menace pour la santé publique le plus rapidement possible. Beaucoup trop de personnes meurent encore à un rythme inacceptable à cause du VIH/sida. Nous devons tous nous mobiliser à nouveau pour le bien de nos communautés, de nos nations et de notre monde. Personne ne doit être laissé pour compte. »

- Harjit S. Sajjan, ministre du Développement international et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Pacifique Canada

« Pour atteindre notre objectif commun de mettre fin au VIH et au sida comme problèmes de santé publique d’ici 2030, il faut une collaboration internationale solide. Grâce à un soutien continu à l’ONUSIDA, nous réduirons ensemble le fardeau du VIH et du sida et améliorerons la vie de toutes les personnes qui vivent avec le VIH, qui sont à risque d’être infectées par le VIH ou qui sont touchées par le VIH. Le Canada reste déterminé à travailler en étroite collaboration avec la communauté mondiale du VIH, aux côtés des organisations communautaires, des chercheurs sur le VIH, des intervenants et des personnes ayant vécu une expérience avec le VIH, afin de renforcer la lutte contre le VIH au Canada et partout dans le monde. »

- Jean-Yves Duclos, ministre de la Santé du Canada

« L’ONUSIDA accorde une grande importance au soutien du Canada visant à mettre fin au sida comme crise de santé publique d’ici 2030 ainsi qu’à notre partenariat sur des priorités communes. En fournissant des allocations pluriannuelles, le Canada permet à l’ONUSIDA d’optimiser la portée de son financement. L’engagement du Canada à élaborer et à financer sa politique d’aide internationale féministe, à donner la priorité au soutien de la santé et des droits sexuels et reproductifs, ainsi qu’à défendre les droits fondamentaux des femmes et des filles dans toute leur diversité et des personnes issues de la communauté LGBTI, apporte un soutien essentiel au travail de l’ONUSIDA visant à mettre fin aux inégalités qui perpétuent la pandémie de sida. Nous nous réjouissons à l’idée d’une collaboration encore plus étroite à l’avenir. »

- Winnie Byanyima, directrice générale de l’ONUSIDA

Faits en bref

  • Au cours des trois dernières décennies, le nombre de décès liés au sida est passé du sommet de 2 millions de personnes par an, atteint en 2006, à 650 000 en 2021.

  • L’année 2021 a vu un ralentissement de la baisse des nouvelles infections par le VIH dans l’ensemble. L’Europe orientale et l’Asie centrale, l’Amérique latine, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ont tous connu une augmentation des taux de nouvelles infections.

  • En 2021, les populations clés (c’est-à-dire les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, les personnes qui s’injectent des drogues, les travailleurs du sexe, les prisonniers et les personnes transgenres) représentaient 70 % des nouvelles infections par le VIH.

  • En 2021, les jeunes représentaient 27 % des nouvelles infections par le VIH dans le monde, et 82 % des adolescentes et des jeunes femmes nouvellement infectées par le VIH vivaient en Afrique subsaharienne.

  • On compte 160 000 nouvelles infections chez les enfants (de 0 à 14 ans), et seulement la moitié des enfants vivant avec le VIH ont accès à des médicaments essentiels.

Liens connexes

Personnes-ressources

Haley Hodgson
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international
Haley.Hodgson@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le développement international du Canada – Affaires mondiales Canada
Suivez-nous sur Instagram : @developpementcanada