World

La situation de l’alimentation scolaire dans le monde en 2020

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Résumé exécutif

Cette publication du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) fournit une analyse de la situation de l’alimentation scolaire dans le monde en 2020. Le premier rapport sur la Situation de l’alimentation scolaire dans le monde a été publié par le PAM en 2013 (PAM, 2013a). Cette édition 2020 suit un format similaire et utilise les meilleures sources de données disponibles pour étudier le niveau de couverture, les pratiques de mise en œuvre et les coûts des programmes de santé et de nutrition scolaires dans le monde entier. En outre, l’édition 2020 analyse également l’orientation et l’ampleur des évolutions survenues entre 2013 et 2020 et à apporter une mise à jour sur les avancées dans le domaine de la recherche et des connaissance sur les programmes d’alimentation scolaire.

Envisagé depuis plusieurs années, ce rapport est publié avec un sentiment d’urgence encore plus grand, car l’apparition de la pandémie de COVID-19 en février 2020 a infligé des dommages considérables qui ont interrompu une décennie de croissance des programmes d’alimentation scolaire au niveau mondial. Au plus fort de la crise en avril 2020, 199 pays avaient fermé leurs écoles et environ 370 millions d’enfants ont été soudainement privés de leur repas scolaire quotidien. Cette perte a mis en évidence l’importance de l’alimentation scolaire en tant que filet de sécurité sociale protégeant le bien-être des enfants et contribuant à leur avenir. Le choc social brutal de la crise et l’expérience d’une gestion de crise sans les systèmes éducatifs nationaux ont renforcé la détermination de la communauté internationale pour rétablir l’accès à l’éducation et de reconstruire des systèmes meilleurs.

Nous devons tirer les enseignements de la crise de la COVID-19. Le moment est venu de redéfinir ce qu’est « l’éducation » et de reconnaître qu’investir dans les écoliers, c’est investir dans l’avenir. Lorsque les écoles ont fermé, nous avons réalisé que l’éducation ne se limitait pas aux manuels et aux salles de classe. La crise nous a montré que le système éducatif constituait peut-être l’un des piliers les plus importants de nos communautés et était essentiel à la structure des sociétés : les écoles soutiennent à la fois l’apprentissage et l’apprenant. Alors que le monde répond à la pandémie et s’en relève progressivement, il est temps d’élargir le concept d’éducation pour y inclure la santé et du bien-être des enfants et de reconstruire des services de santé et de nutrition scolaires équitables et de qualité dans chaque école et pour chaque écolier.

Avant, pendant et au-delà de la pandémie de COVID-19

Au début de 2020, les programmes d’alimentation scolaire ont été offerts à plus d’enfants dans un plus grand nombre de pays qu’à aucun autre moment de l’histoire de l’humanité. Près de la moitié des écoliers du monde, soit environ 388 millions, recevaient un repas à l’école chaque jour; dans 90 % de ces pays, l’alimentation scolaire était complétée par un ensemble d’interventions de santé et de nutrition scolaires.

La comparaison avec les données de 2013 montre que cette croissance substantielle se traduit par une augmentation du taux de couverture tout au long de la décennie écoulée, en particulier dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. Les programmes d’alimentation scolaire sont de plus en plus institutionnalisés, avec plus de 80 % des pays qui disposent aujourd’hui d’une politique nationale pour l’alimentation scolaire. L’alimentation scolaire est ainsi devenue le filet de sécurité sociale le plus vaste du monde. 41 à 43 milliards de dollars américains sont consacrés chaque année à ces programmes, dont plus de 90 % proviennent de fonds nationaux. Ces investissements non seulement créent du capital humain pour assurer la future croissance économique nationale, mais constituent également un investissement important dans les économies locales : ils ouvrent des marchés aux agriculteurs locaux et créent 1 668 emplois directs pour 100 000 enfants nourris.

Cette publication fournit une analyse de la situation des programmes d’alimentation scolaire avant la pandémie de COVID-19 ; elle décrit les dommages causés par la pandémie et présente les moyens de restaurer ce remarquable filet de sécurité international, non seulement pour revenir à la situation du monde en janvier 2020, mais pour reconstruire en mieux.