World + 5 more

L’UNICEF lance un appel de fonds d’urgence pour la somme de 9,4 milliards de dollars des États-Unis en faveur des enfants touchés par les conflits, la crise climatique et la COVID-19

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

GENÈVE/NEW YORK, le 7 décembre 2021 -- Aujourd'hui, l'UNICEF a lancé un appel de fonds d'urgence pour la somme record de 9,4 milliards de dollars des États-Unis afin d'atteindre plus de 327 millions de personnes, dont 177 millions d'enfants, touchées par les crises humanitaires et la pandémie de COVID-19 dans le monde entier.

Cette somme, supérieure de 31 % à celle appelée l'année dernière, témoigne de l'intensification continue des besoins humanitaires.

« Des millions d'enfants dans le monde subissent les effets des conflits, des phénomènes météorologiques extrêmes et de la crise climatique », déclare la Directrice générale de l'UNICEF, Henrietta Fore. « À l'aube d'une troisième année marquée par la pandémie de COVID-19, le sort de ces enfants est encore aggravé par la défaillance des économies, l'augmentation de la pauvreté et la hausse des inégalités. Comme toujours, les enfants déjà frappés par les crises sont les plus durement touchés : ils ont besoin d'aide de toute urgence. »

Cet appel de fonds prévoit 2 milliards de dollars É.-U. au titre de l'action de l'UNICEF en Afghanistan, où 13 millions d'enfants ont besoin d'une aide humanitaire urgente. Parmi eux, 1 million d'enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère à l'heure où le système de santé est au bord de l'effondrement. Pour répondre aux besoins de financement en Afghanistan, l'UNICEF lance ici le plus important appel de fonds de son histoire en faveur d'un seul pays.

Par ailleurs, une somme de 933 millions de dollars É.-U. sera allouée au Dispositif pour accélérer l'accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (ACT-A). Cette initiative mondiale vise à accélérer la conception, la production et l'accès équitable aux tests, traitements et vaccins contre la COVID-19. Alors que la pandémie continue de mettre à mal l'éducation, la santé, la nutrition et le bien-être des enfants du monde entier, il est urgent de financer la mise en place d'outils capables d'enrayer sa propagation.

L'UNICEF a également besoin de 909 millions de dollars É.-U. pour répondre à la crise des réfugiés syriens, auxquels s'ajoutent 334 millions de dollars É.-U. pour la crise intérieure en Syrie. Les autres besoins de financement s'élèvent à 484 millions de dollars É.-U. pour l'action au Yémen et à plus de 356 millions de dollars É.-U. au titre des programmes en République démocratique du Congo.

En Éthiopie, où 15,6 millions d'enfants ont besoin d'une aide humanitaire et où la violence des conflits a contraint le déplacement vers le nord de centaines de milliers d'enfants, l'UNICEF a besoin de 351 millions de dollars É.-U. pour mener à bien son action vitale.

L'appel de fonds record lancé cette année par l'UNICEF intervient également dans le contexte d'une escalade des conflits, qui a poussé des millions d'enfants supplémentaires et leurs communautés au bord du précipice. Dans les pays touchés par des conflits, les attaques contre les enfants, prenant notamment pour cible les infrastructures civiles essentielles à leur survie, se poursuivent à un rythme alarmant. Près de 24 000 violations graves commises contre des enfants ont été attestées l'an dernier, soit 72 violations par jour.

Les changements climatiques ne font qu'aggraver l'ampleur et l'intensité des situations d'urgence. Au cours des 30 dernières années, le nombre de catastrophes climatiques a triplé. Aujourd'hui, plus de 400 millions d'enfants vivent dans des régions où la vulnérabilité des ressources en eau est élevée ou extrêmement élevée.

Dans le cadre de son Action humanitaire pour les enfants, à l'origine de l'appel de l'organisation pour 2022, l'UNICEF compte :

  • Traiter 7,2 millions d'enfants contre la malnutrition aiguë sévère ;

  • Vacciner 62,1 millions d'enfants contre la rougeole ;

  • Donner à 53,4 millions de personnes accès à de l'eau potable pour boire et répondre aux besoins de leur foyer ;

  • Apporter un soutien en matière de santé mentale et une aide psychosociale à 27,9 millions d'enfants et de personnes qui en ont la charge ;

  • Aider 21,3 millions d'enfants et de femmes dans le cadre d'interventions d'atténuation des risques, de prévention ou de lutte contre la violence liée au genre ;

  • Mettre des canaux sûrs et accessibles à la disposition de 51,9 millions de personnes pour signaler les cas d'exploitation et d'abus sexuels par des travailleurs humanitaires ;

  • Fournir une éducation formelle ou non formelle, y compris un apprentissage préscolaire, à 77,1 millions d'enfants ; et - Apporter une aide financière en espèces à 23,6 millions de ménages.

Parmi les résultats majeurs obtenus en 2021 avec le soutien de partenaires, citons les suivants :

  • 2,4 millions d'enfants ont reçu un traitement contre la malnutrition aiguë sévère ;

  • 5 millions d'enfants et de personnes qui en ont la charge ont bénéficié d'un soutien en matière de santé mentale et d'une aide psychosociale ;

  • 34 millions de personnes ont eu accès à de l'eau potable en quantité suffisante pour boire, cuisiner et assurer leur hygiène personnelle ;

  • 22,4 millions d'enfants et de femmes ont bénéficié de services de santé essentiels dans des établissements soutenus par l'UNICEF ;

  • 110,7 millions d'enfants ont eu accès à une éducation formelle ou non formelle, y compris à un apprentissage préscolaire ;

  • Plus de 812,2 millions de personnes ont bénéficié de messages comportementaux sur la prévention des maladies et d'un accès aux services de santé ;

  • 3,2 millions de personnes ont eu accès à des canaux sûrs pour signaler les cas d'exploitation et d'abus sexuels ;

  • 8,6 millions de femmes, de filles et de garçons ont bénéficié d'interventions d'atténuation des risques, de prévention ou de lutte contre la violence liée au genre ; et - 14,9 millions de ménages ont bénéficié de programmes humanitaires d'assistance en espèces.

Cette année, l'Action humanitaire pour les enfants est lancée dans le cadre de CY21*, un forum international pour les enfants et les jeunes qui rassemble dirigeants, experts, agents du changement et influenceurs autour des principaux intéressés. Ce forum a pour but d'accélérer la mise en place de solutions nouvelles et éprouvées, d'inciter au changement et de mobiliser les connaissances et les ressources nécessaires pour promouvoir les droits de l'enfant et atteindre les objectifs de développement durable d'ici à 2030.

#####

Note aux rédactions :

Autres ressources et supports multimédias disponibles ici : https://weshare.unicef.org/Package/2AM4080FDL1J

À propos de CY21 :

L'UNICEF s'associe aux Gouvernements du Botswana et de la Suède pour mettre en place, co-organiser et mobiliser des soutiens en faveur d'une initiative ambitieuse et plus que nécessaire visant à redonner la priorité aux enfants et aux jeunes dans le programme d'action mondiale.  

Ce forum, qui a vocation à devenir une tribune internationale annuelle pour le leadership éclairé et l'établissement de partenariats, rassemblera toutes les parties prenantes désireuses d'améliorer la vie des enfants et des jeunes. 

Au cours de ces trois jours qui s'annoncent riches et passionnants, plus de 40 tables rondes sont programmées et une centaine d'orateurs de renom viendront débattre de sujets prioritaires tels que le climat, la santé mentale, l'éducation, la pauvreté et la protection contre la violence.  

La participation des enfants et des jeunes constitue le cœur de cet événement, pensé en collaboration avec un Conseil consultatif de la jeunesse mis sur pied dans ce but précis. Les jeunes auront ainsi de nombreuses occasions d'animer des tables rondes, de prendre la parole ou d'échanger.  Également au programme : cinq conférences TED, données par de jeunes militants originaires d'Indonésie, d'Irlande, de Macédoine du Nord, du Soudan et du Zimbabwe, aborderont entre autres les questions de l'accessibilité, du climat et des conflits.