World

L’OMS rejoint une initiative pour la publication en libre accès des résultats de la ‎recherche dans le domaine de la santé

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Déclaration de l’Organisation mondiale de la Santé à l’appui de la cOAlition S

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé aujourd’hui être la première organisation des Nations Unies à rejoindre la cOAlition S, une initiative qui rassemble divers organismes de financement de la recherche publics et privés afin de permettre un accès complet et immédiat aux publications scientifiques. La cOAlition S est à l’origine du Plan S, qui comprend 10 principes pour la publication dans des journaux ou sur des plateformes en libre accès des résultats de recherches financées par des fonds publics, ou pour que ces résultats soient mis à disposition sur des archives ouvertes, sans délai d’embargo.

« L’OMS promeut le droit de chacun à bénéficier de services de santé de qualité, et notre soutien à la publication en libre accès des résultats de la recherche sur lesquels s’appuient ces soins va de pair avec cet engagement », explique la Scientifique en chef de l’OMS, la Dre Soumya Swaminathan. « En rejoignant cette initiative, nous pensons pouvoir accélérer les progrès en vue d’un accès libre et universel à la recherche dans le domaine de la santé. Cet objectif appuie notre stratégie actuelle visant à faire bénéficier un milliard de personnes supplémentaires de la couverture sanitaire universelle au cours des cinq prochaines années. »

Depuis longtemps, l’OMS s’efforce de rendre les informations et les données relatives à la santé largement accessibles. L’une des premières grandes étapes a été le Programme Hinari d’accès à la recherche pour la santé, qui a été mis en place par l’Organisation en 2002 et qui, à ce jour, fournit aux professionnels de la santé et aux chercheurs de 120 pays un accès à 15 000 revues médicales. En 2014, l’OMS a adopté une politique pour que les articles rédigés ou corédigés par des fonctionnaires de l’Organisation ou par des chercheurs ayant reçu des fonds de l’Organisation soient librement accessibles sur la plateforme Europe PubMed Central. Cette politique a ensuite été étendue en 2016 pour que toutes les publications de l’OMS soient librement accessibles par le biais du système IRIS (Institutional Repository for Information Sharing).

À l’heure actuelle, les auteurs ont l’embarras du choix pour que leurs travaux soient largement accessibles. Parmi les plateformes existantes, TDR Gateway a par exemple été créée dans le cadre d’un programme mis en œuvre par la nouvelle Division scientifique de l’OMS, le Programme spécial de recherche et de formation concernant les maladies tropicales (TDR), qui est coparrainé par la Banque mondiale, l’OMS, le PNUD et l’UNICEF. Cette plateforme fournit des opportunités plus importantes aux chercheurs soutenus par le programme TDR pour publier les résultats de leurs travaux et les mettre à disposition du public gratuitement.

« Les chercheurs se heurtent à de nombreux obstacles et, malheureusement, l’accès limité aux publications scientifiques actuelles en fait partie. Grâce au Plan S, cela ne devrait bientôt plus être une entrave à une recherche de qualité », se réjouit Charles Mgone, Vice-chancelier de la Memorial University, une université de la République unie de Tanzanie. « J’apporte tout mon soutien à la décision de l’OMS de rejoindre la cOAlition S et je considère qu’il s’agit d’une étape majeure pour parvenir à un accès universel aux informations relatives à la santé.”

« Nous nous félicitons de voir l’OMS rejoindre la cOAlition S: c’est un jour important pour la recherche dans le domaine de la santé », juge Jeremy Farrar, Directeur de la fondation Wellcome. « Avec ce partenariat, l’OMS pourra s’appuyer sur son rayonnement international en vue d’inciter les chercheurs et les institutions des États membres à publier leurs travaux en libre accès, afin qu’ils soient immédiatement et librement accessibles par tout le monde. La fondation Wellcome est très impliquée en faveur du libre accès et d’un monde où aucune recherche n’est bloquée par un paywall. »