World

L’inégalité vaccinale compromet la reprise économique mondiale

Format
News and Press Release
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Selon de nouvelles données publiées aujourd’hui par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Université d’Oxford, les inégalités en matière de vaccins contre la COVID-19 auront un impact durable et profond sur la reprise socio-économique dans les pays à revenu faible ou intermédiaire de la tranche inférieure si des mesures ne sont pas prises d’urgence pour augmenter l’offre de vaccins et assurer un accès équitable à tous les pays, y compris par le partage des doses.

Une accélération de la fabrication et du partage des doses de vaccins en quantités suffisantes avec les pays à faible revenu aurait pu permettre à ces pays, si leurs taux de vaccination avaient été similaires à ceux des pays à revenu élevé, d'augmenter de 38 milliards de dollars des États-Unis leurs prévisions de PIB pour 2021. Alors que les pays les plus riches ont consacré des milliers de milliards de dollars aux mesures de relance visant à soutenir des économies chancelantes, le moment est venu de s’assurer que les doses de vaccins sont partagées rapidement, que tous les obstacles à l’augmentation de la fabrication de vaccins sont levés et que le soutien financier est assuré afin que les vaccins soient distribués équitablement et qu’une reprise économique véritablement mondiale puisse avoir lieu.

Le prix élevé des doses de vaccin contre la COVID-19 par rapport à d’autres vaccins, auquel s'ajoutent les coûts d’administration du vaccin – y compris les coûts associés aux renforts en personnel de santé – pourrait exercer une pression énorme sur les systèmes de santé fragiles et saper la vaccination systématique et les services de santé essentiels, provoquant ainsi une recrudescence alarmante des cas de rougeole, de pneumonie et de diarrhée. Il existe également un risque évident de perdre la possibilité d’élargir d’autres services de vaccination, tels que le déploiement sûr et efficace des vaccins contre le papillomavirus humain (PVH). Les pays à faible revenu ont besoin d’un accès rapide à des vaccins à des prix viables et d’un soutien financier en temps opportun.

Ces informations proviennent du Tableau de suivi mondial de l’équité vaccinale contre la COVID-19 (Global Dashboard for COVID-19 Vaccine Equity), une initiative conjointe du PNUD, de l’OMS et de la Blavatnik School of Government de l’Université d’Oxford, qui combine les dernières informations sur la vaccination contre la COVID-19 et les données socio-économiques les plus récentes afin d'illustrer pourquoi l’accélération de l’équité vaccinale est non seulement essentielle pour sauver des vies, mais aussi pour permettre une reprise plus rapide et plus équitable au sortir de la pandémie, avec des avantages pour tous.

« Dans certains pays à revenu faible ou intermédiaire, moins de 1 pour cent de la population est vaccinée, d'où une reprise qui, après la pandémie de COVID-19, se fera selon deux vitesses », a déclaré l’Administrateur du PNUD, Achim Steiner. « Il est temps d’agir rapidement et collectivement – ce nouveau tableau de suivi de l’équité vaccinale contre la COVID-19 fournira aux gouvernements, aux décideurs et aux organisations internationales des informations uniques pour accélérer la distribution mondiale des vaccins et atténuer les impacts socio-économiques dévastateurs de la pandémie. »

Selon ce nouveau tableau de suivi, qui s’appuie sur les données de plusieurs entités, dont le FMI, la Banque mondiale, l’UNICEF et Gavi, et sur l’analyse des taux de croissance du PIB par habitant issus des Perspectives de l'économie mondiale, les pays les plus riches devraient vacciner plus rapidement et se remettre économiquement plus vite de la COVID-19, tandis que les pays les plus pauvres n’ont même pas été en mesure de vacciner leurs agents de santé et leur population la plus à risque, et pourraient ne pas revenir aux niveaux de croissance d’avant la COVID-19 avant 2024. Parallèlement, le variant Delta et d’autres variants poussent certains pays à rétablir des mesures sociales et de santé publique strictes. Cela aggrave encore l’impact social, économique et sanitaire, en particulier pour les personnes les plus vulnérables et marginalisées. L’inégalité vaccinale menace tous les pays et risque d’annuler les progrès durement acquis dans la réalisation des objectifs de développement durable.

« L’inégalité en matière de vaccins est le principal obstacle qui empêche le monde de mettre fin à cette pandémie et de s’en relever », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé. « Sur les plans économique, épidémiologique et moral, il est dans l’intérêt de tous les pays d’utiliser les dernières données disponibles pour mettre les vaccins vitaux à la disposition de tous ».

Conçu pour donner aux décideurs et aux partenaires de développement les moyens de prendre des mesures urgentes pour réduire les inégalités en matière de vaccination, le tableau de suivi décompose l’impact de l’accessibilité par rapport à l'objectif des pays de vacciner d’abord leurs populations à risque pour réduire la mortalité et protéger le système de santé, puis de passer à la vaccination d'une plus grande partie de la population pour réduire la charge de morbidité et reprendre les activités socio-économiques.

Le tableau de suivi s'inscrit dans le cadre du Plan d’action mondial pour permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous (relevant de l'ODD3), qui vise à améliorer la collaboration au sein du système multilatéral pour soutenir une reprise équitable et résiliente après la pandémie et favoriser les progrès pour atteindre les ODD liés à la santé.

« Il est nécessaire de combler l’écart en matière de vaccins pour en finir avec cette pandémie. Le tableau de suivi peut nous aider à intensifier et à accélérer la livraison mondiale de vaccins en fournissant des informations précises et actualisées non seulement sur le nombre de vaccins administrés, mais aussi sur les politiques et les mécanismes moyennant lesquels nous les administrons », a déclaré le Dr Thomas Hale, professeur associé en politique publique mondiale à la Blavatnik School of Government de l’Université d’Oxford.

Le tableau de suivi sera mis à jour en temps réel à mesure que de nouvelles données seront disponibles, comblant ainsi une lacune importante en aidant la communauté internationale à comprendre ce qui peut être fait pour parvenir à l’équité en matière de vaccins. Les utilisateurs peuvent télécharger l'ensemble des jeux de données dans leur intégralité à partir du site Web, et sont encouragés à le faire.

Notes à l'intention des rédacteurs

https://data.undp.org/vaccine-equity/

À propos du PNUD

Le PNUD est la principale organisation des Nations Unies qui lutte pour mettre fin aux injustices liées à la pauvreté, aux inégalités et aux changements climatiques. En collaboration avec notre vaste réseau d’experts et de partenaires dans 170 pays, nous aidons les nations à construire des solutions intégrées et durables pour les populations et la planète.

À propos de l'OMS

L’Organisation mondiale de la Santé est l’organisme chef de file en matière de santé dans le système des Nations Unies. Fondée en 1948, l’OMS collabore avec 194 États Membres, dans six Régions, pour promouvoir la santé, préserver la sécurité mondiale et servir les populations vulnérables. Notre objectif pour 2019-2023 est de faire en sorte qu’un milliard de personnes supplémentaires bénéficient de la couverture sanitaire universelle, qu’un milliard de personnes supplémentaires soient mieux protégées face aux situations d’urgence et qu’un milliard de personnes supplémentaires bénéficient d’un meilleur état de santé et d’un plus grand bien-être.

Pour obtenir des données actualisées sur la COVID-19 et des conseils de santé publique afin de vous protéger contre le coronavirus, veuillez consulter le site Web https://www.who.int/fr et suivez l’OMS sur Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, TikTok, Pinterest, Snapchat, YouTube, Twitch (en anglais).

À propos de la Blavatnik School de l’Université d’Oxford :

La Blavatnik School of Government de l’Université d’Oxford a pour objectif de favoriser et d'appuyer une amélioration des politiques gouvernementales et publiques dans le monde entier. Son outil de suivi des ripostes gouvernementales à la COVID-19, lancé au début de 2020, suit et compare systématiquement les mesures politiques que les gouvernements du monde entier ont prises pour lutter contre la COVID-19. www.bsg.ox.ac.uk/covidtracker.

Contacts pour les médias

Service de presse pour les médias
OMS
Téléphone: +41 22 791 2222
Email: mediainquiries@who.int