L’Initiative Présidentielle Contre le Paludisme - Septième Rapport Annuel Avril 2013

Sommaire Exécutif

«Les Etats-Unis vont se joindre à nos alliés pour éradiquer l‘extrême pauvreté au cours des deux prochaines décennies…en sauvant les enfants du monde des morts évitables...» –-Président Barack Obama, Discours sur l’état de l’Union, 12 Février 2013

Au cours de la dernière décennie, la plupart des pays en Afrique subsaharienne ont enregistré des progrès sans précédent dans la lutte contre le paludisme. Avec la mise à l’échelle des moustiquaires imprégnées d’insecticide (MII), la pulvérisation intra domiciliaire (PID), les tests de diagnostic améliorés et les médicaments antipaludiques très efficaces, la mortalité chez les enfants âgés de moins de cinq ans a chuté de manière significative. Il est évident que les efforts collectifs et les financements de L’initiative Présidentielle Contre le Paludisme (PMI), des gouvernements nationaux, du Fonds Mondial Contre le SIDA, la Tuberculose et le Paludisme (le Fonds Mondial), de la Banque Mondiale et de nombreux autres partenaires techniques et financiers sont en train de produire un effet:

Le risque du paludisme est en train de baisser. Selon le rapport 2012 sur le paludisme dans le monde de l’Organisation Mondiale de la Santé, le nombre de décès à l’échelle mondiale dus au paludisme a baissé de plus d’un tiers - d’environ 985.000 en 2000 à environ 660.000 en 2010.

Les apports financiers et techniques du gouvernement américain ont été un facteur majeur dans ce progrès remarquable. Cependant, des besoins en terme de ressources demeurent.
Pour maintenir ce progrès, un renforcement des efforts est nécessaire. Le thème pour la Journée Mondiale du Paludisme 2013 ainsi que les années à venir jusqu’à l’échéance de 2015 pour les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), est « Investir dans l’avenir. Vaincre le paludisme. » A cette fin, PMI et ses partenaires continuent à renforcer les investissements dans la lutte contre le paludisme tout en faisant face aux défis tels que la résistance aux médicaments antipaludiques, la résistance contre les insecticides et la faiblesse des systèmes de surveillance des cas de paludisme.