Forum «Reaching the Last Mile» d’Abou Dhabi: les dirigeants mondiaux promettent US $2,6 milliards pour éradiquer la poliomyélite

Les pays et les partenaires annoncent des engagements en vue de vacciner 450 millions d’enfants contre la poliomyélite chaque année et de surmonter les obstacles qui empêchent d’atteindre chaque enfant

Abou Dhabi

Aujourd’hui, les dirigeants mondiaux réunis au Forum Reaching the Last Mile (RLM) à Abou Dhabi ont affirmé qu’ils s’engageaient à éradiquer la poliomyélite et à verser US $ 2,6 milliards au titre de la première tranche du financement nécessaire pour mettre en œuvre la Stratégie finale d’éradication de la poliomyélite 2019-2023 de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite.

Cette réunion a lieu juste après une annonce importante, faite le mois dernier, selon laquelle deux des trois souches de poliovirus sauvage ont été éradiquées au niveau mondial. Il ne reste donc plus qu’une seule souche de poliovirus sauvage, celle de type 1 (PVS1), en circulation. En outre, il n’y a eu aucun cas de poliomyélite dû au poliovirus sauvage depuis 2016 au Nigéria – dernier pays d’Afrique où subsistent des cas dus au poliovirus sauvage – et l’ensemble de la Région africaine de l’OMS pourrait être certifiée exempte de poliomyélite en 2020. Grâce au dévouement des agents de santé, des gouvernements, des donateurs et des partenaires, le poliovirus sauvage ne circule plus que dans deux pays: le Pakistan et l’Afghanistan.

«L’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite, qui aide l’un des plus grands groupes d’agents de santé à atteindre et à vacciner tous les enfants, jusqu’au dernier, non seulement nous rapproche d’un monde sans poliomyélite, mais met aussi en place les infrastructures sanitaires essentielles pour répondre à plusieurs autres besoins sur le plan de la santé. Nous sommes reconnaissants pour les généreuses promesses faites aujourd’hui et nous remercions les gouvernements, les donateurs et les partenaires qui sont à nos côtés. Je tiens, en particulier, à remercier Son Altesse Sheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, prince héritier d’Abou Dhabi, d’accueillir ce Forum de l’IMEP et de son soutien de longue date en faveur de l’éradication de la poliomyélite», a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé et Président du Conseil de surveillance de la poliomyélite.

Les engagements annoncés aujourd’hui interviennent à un moment critique des efforts en vue de l’éradication. Les obstacles qui empêchent de vacciner chaque enfant notamment la qualité variable des campagnes, l’insécurité, les conflits, les importants mouvements de populations, et dans certains cas, le refus de la vaccination par les parents – ont conduit au maintien de la transmission du poliovirus sauvage au Pakistan et en Afghanistan. De plus, une faible immunité face au virus dans certaines parties d’Afrique et d’Asie où tous les enfants ne sont pas vaccinés ont été à l’origine de flambées d’une forme rare du virus. Afin de surmonter ces obstacles et de protéger 450 millions d’enfants de la maladie chaque année, les gouvernements et les donateurs ont annoncé d’importants nouveaux engagements financiers pour atteindre les US$ 3,27 milliards nécessaires pour appuyer la Stratégie finale d’éradication.

Des contributions ont été annoncées par toute une série de donateurs et notamment: US$ 160 millions par l’hôte de la Réunion, Son Altesse le Sheikh Mohamed bin Zayed, Prince héritier d’Abou Dhabi; par des pays, notamment US$ 215,92 millions par les États-Unis d’Amérique, US$ 160 millions par la République islamique du Pakistan, US$ 105,05 millions par l’Allemagne, US$ 84,17 million par le Gouvernement fédéral du Nigéria, US$ 10,83 millions par la Norvège, **US$ 10,29 millions par l’Australie, US$ 7,4 millions par le **Japon, **US$ 2,22 millions par le **Luxembourg, **US$ 1,34 million par la **Nouvelle-Zélande, **US$ 116 000 par l’Espagne et** US$ 10 000 par le Liechtenstein; par les partenaires de l’Initiative mondiale, notamment US$ 1,08 milliard par la ** Fondation Bill & Melinda Gates et US$ 150 millions par **Rotary International; par des organisations philanthropiques, notamment US$50 millions par Bloomberg Philanthropies, US$ 25 millions par Dalio Philanthropies, **US$ 15 millions par la **Tahir Foundation, **US$ 6,4 millions par la **Fondation pour les Nations Unies, **US$ 2 millions par **Alwaleed Philanthropies, US$ 1 million par la Charina Endowment Fund et US$1 million par la Ningxia Yanbao Charity Foundation; ainsi que par le secteur privé, notamment US$ 1 million par le Groupe Ahmed Al Abdulla, US$ 1 million par Al Ansari Exchange **et US$340 000 par **Kasta Technologies. Au début de ce mois, le Royaume-Uni a en outre annoncé qu’il apporterait une contribution à l’Initiative pouvant atteindre jusqu’à US$ 514,8 millions.

«C’est avec fierté que nous accueillons cette réunion du Forum des annonces de contribution à Abou Dhabi et nous remercions tous les participants d’avoir maintenu leur engagement en faveur de l’éradication », a déclaré Son Excellence Reem Al Hashimy, Membre du Cabinet et Ministre d’État chargé de la coopération internationale. « Depuis son lancement en 2014, la Campagne des Émirats contre la poliomyélite a fourni plus de 430 millions de doses de vaccins à certaines des zones du Pakistan les plus reculées. Nous restons fidèles à notre mission d’atteindre chaque enfant jusqu’au dernier et sommes convaincus de pouvoir ensemble reléguer le fléau aux pages des livres d’histoire.»

Ces contributions permettront non seulement de surmonter les obstacles empêchant d’atteindre chaque enfant, mais aussi de faire en sorte que les ressources et infrastructures mises en place par l’Initiative aident à satisfaire d’autres besoins sanitaires actuels et futurs. Les agents affectés à l’éradication de la poliomyélite assurent une supplémentation en vitamine A, fournissent d’autres vaccins, par exemple contre la rougeole et la fièvre jaune, conseillent les mères sur l’allaitement et renforcent les systèmes de surveillance des maladies pour prévoir les flambées et y riposter. Dans le cadre de son engagement à favoriser l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes, l’Initiative veille aussi à assurer la participation des femmes sur un pied d’égalité à tous les niveaux du programme.

L’avenir de l’éradication dépend de l’appui et de l’engagement à tous les niveaux du programme – du niveau individuel aux communautés et des gouvernements de pays aux donateurs. Si les stratégies nécessaires pour atteindre et vacciner les enfants sont entièrement mises en œuvre et financées, nous sommes confiants de pouvoir garantir un monde où aucun enfant n’aura plus à craindre la poliomyélite.