World + 30 more

Flambée de maladie à virus Zika: Plan mondial de l’OMS pour l’intervention d’urgence

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Stratégie mondiale de prévention et de lutte
17 février 2016

L’OMS a lancé un Cadre stratégique de riposte mondial et un Plan conjoint d’opérations pour orienter la riposte internationale face à la propagation de l’infection à virus Zika, ainsi que les malformations néonatales et les affections neurologiques qui s’y associent.

La stratégie est axée sur la mobilisation et la coordination des partenaires, des experts et des ressources pour aider les pays à renforcer la surveillance du virus Zika et des troubles qui pourraient y être associés.

Elle vise aussi à améliorer la lutte antivectorielle, à communiquer efficacement sur le risque, à donner des orientations et les mesures de protection, dispenser les soins médicaux à ceux qui sont touchés et accélérer la recherche-développement pour les vaccins, les produits de diagnostic et les produits thérapeutiques.

L’OMS précise qu’il faut 56 millions de dollars (US $) pour mettre en œuvre le Cadre stratégique de riposte mondial et le Plan conjoint d’opérations, dont 25 millions pour financer la riposte de l’OMS/AMRO/OPS et 31 millions pour l’action des principaux partenaires.

Entretemps, l’OMS a puisé dans un fonds de réserve pour les situations d’urgence, qu’elle a récemment créé, afin de financer les opérations initiales.

Dans le cadre du nouveau programme d’urgence de l’OMS, un système de gestion des incidents pour encadrer la riposte mondiale et mobiliser l’expertise dans toute l’Organisation pour faire face à la crise a été activé.

Depuis mai 2015, au moment où l’on a reçu les premiers rapports sur la maladies à virus Zika en provenance du Nord-Est du Brésil, le Bureau régional de l’OMS pour les Amériques (AMRO/OPS) a travaillé en étroite collaboration avec les pays affectés.

Des spécialistes du Bureau régional de l'OMS et des partenaires ont été déployés pour aider les ministères de la santé à détecter et à suivre le virus, contenir sa propagation, donner des conseils sur la prise en charge clinique et enquêter sur les recrudescences de cas de microcéphalie et de syndrome de Guillain-Barré dans les régions où l’on a observé des flambées de Zika.

Le Bureau régional de l'OMS continuera de collaborer avec les partenaires pour gérer la riposte dans les Amériques.

L’OMS publie régulièrement des informations et des orientations sur les affections congénitales et neurologiques associées à la maladie à virus Zika, ainsi que sur les questions connexes ayant trait à la santé, à la sécurité et aux voyages.

Avec ses partenaires, l’OMS fait un inventaire des efforts pour mettre au point des vaccins, des traitements et des tests de diagnostic, ainsi que de nouvelles tactiques de lutte antivectorielle, et elle met en place des mécanismes pour accélérer les échanges de données, la mise au point des produits et les essais cliniques.

Le 1er février, se fondant sur les recommandations du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international, l’OMS a déclaré que la recrudescence des cas de troubles néonatales et neurologiques constituait, dans le contexte de l’intensification de la flambée de maladie à virus Zika dans les Amériques, une urgence de santé publique de portée internationale.

Téléchargez le texte intégral du Cadre stratégique de riposte - en anglais