World

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la gestion de l’environnement et les opérations de maintien de la paix

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

SC/13134-ENV/DEV/1830-PKO/700

20 DÉCEMBRE 2017
CONSEIL DE SÉCURITÉ

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, M. Koro Bessho (Japon):

Les membres du Conseil de sécurité ont rappelé les résolutions 2100 (2013) du 25 avril 2013, 2113 (2013) du 30 juillet 2013, 2245 (2015) du 9 novembre 2015, 2348 (2017) du 31 mars 2017 et 2387 (2017) du 15 novembre 2017, dans lesquelles le Conseil a réitéré l’importance de tenir compte des effets que les opérations de maintien de la paix qu’il mandate ont sur l’environnement, et de les gérer. Ils ont également rappelé la déclaration S/PRST/2011/15 faite par leur président le 20 juillet 2011.

Les membres du Conseil ont à l’esprit les buts et principes énoncés dans la Charte des Nations Unies et le fait que celle-ci confie au Conseil la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Les membres du Conseil ont réaffirmé les principes fondamentaux du maintien de la paix, notamment le consentement des parties, l’impartialité et le non-recours à la force, sauf en cas de légitime défense ou de défense du mandat, et considéré que le mandat de chaque mission de maintien de la paix doit être adapté aux besoins et à la situation du pays concerné, et que le Conseil escompte l’exécution intégrale des mandats qu’il autorise.

Les membres du Conseil savent que les opérations de maintien de la paix mandatées par le Conseil peuvent avoir un impact sur l’environnement. Ils ont souligné qu’il importait qu’elles s’efforcent de réduire au minimum leur incidence sur la viabilité des écosystèmes des zones où elles sont déployées, sur la base d’un examen solide des risques, des avantages et des coûts.

Les membres du Conseil ont déclaré que les modalités d’interaction des opérations de maintien de la paix avec l’environnement des zones où elles sont déployées peuvent les aider à exécuter leur mandat avec efficacité et efficience.

Ayant à l’esprit les objectifs fixés par les accords internationaux sur l’environnement, notamment l’Accord de Paris, les membres du Conseil ont exprimé le souhait que les missions de maintien de la paix des Nations Unies, en pleine conformité avec les mandats établis, continuent de se préoccuper de réduire leur impact sur l’environnement, conformément aux résolutions pertinentes de l’Assemblée générale et aux règles et règlements applicables de l’Organisation.

Les membres du Conseil ont indiqué qu’il importait d’examiner à fond l’impact des opérations de maintien de la paix sur l’environnement, en étroite coordination avec les parties concernées, notamment les pays fournisseurs de contingents ou de personnel de police, dans le cadre des réunions du Groupe de travail du Conseil de sécurité sur les opérations de maintien de la paix et des organes compétents de l’Assemblée générale.

Les membres du Conseil ont déclaré que le souci de l’environnement nécessitait de tenir compte des effets des activités des opérations de maintien de la paix sur le patrimoine historique et culturel des zones de déploiement et de la possibilité que les couches de la population soient touchées différemment par la dégradation de l’environnement.

Les membres du Conseil ont noté avec satisfaction que le Secrétaire général avait renforcé son engagement dans ce domaine.

Les membres du Conseil ont encouragé les États Membres à incorporer, le cas échéant, des directives environnementales dans leurs programmes nationaux de formation des militaires et du personnel de police en prévision de leur déploiement dans des opérations de maintien de la paix de l’ONU. Ils ont également prié le Secrétaire général de continuer à faire en sorte que le personnel civil déployé dans des opérations de maintien de la paix reçoive une formation similaire.

Les membres du Conseil ont invité le Secrétaire général ainsi que les pays fournisseurs de contingents et de personnel de police, selon qu’il conviendra et dans les limites des ressources existantes, à partager avec les États hôtes et les autorités locales des pratiques optimales de gestion de l’environnement.

Les membres du Conseil ont demandé aux États Membres, et plus particulièrement aux États accueillant des missions de maintien de la paix des Nations Unies, de faciliter les efforts des soldats de la paix visant à réduire l’impact environnemental des missions de maintien de la paix.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.