World + 27 more

Covid-19 : cinq pays ont recensé 60% des nouveaux cas dans le monde la semaine dernière (OMS)

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Aux Philippines, une femme médecin vêtue d'une combinaison de protection complète dirige un groupe de professionnels de la santé bénévoles s'occupant de patients atteints de la Covid-19 et de personnes faisant l'objet d'une enquête dans un hôpital. © ONU Femmes/Louie Pacardo

L’Inde, les États-Unis, le Brésil, l’Argentine et la France ont signalé 60 % des nouveaux cas de Covid-19 dans le monde la semaine dernière, a annoncé l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans son dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire.

Selon ces données de l’OMS dévoilées lundi soir, plus de 2 millions de nouveaux cas de coronavirus ont été identifiés dans le monde la semaine dernière.

« Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires est resté stable à 2 millions au cours des trois dernières semaines », a précisé l’agence onusienne, relevant qu’au cours de la semaine dernière, les régions des Amériques, de l’Asie du Sud-Est et de l’Europe ont enregistré plus de 90 % des nouveaux cas.

Bien que globalement le nombre de nouveaux cas soit similaire à celui de la semaine précédente, il existe des variations considérables d’un pays à l’autre. Dans plusieurs pays, le nombre de nouveaux cas augmente à nouveau, et dans beaucoup d’entre eux (notamment dans la région européenne), la deuxième vague dépasse les pics précédents. L’OMS attribue, en partie, ces hausses à « une amélioration des capacités de surveillance au fil du temps ».

Autre enseignement de ce dernier bulletin, l’Australie et l’Afrique du Sud sont cités en exemple, comme étant les pays qui ont réussi à réduire le nombre de nouveaux cas. Ces deux pays de l’hémisphère sud ont également connu une forte diminution par rapport aux pics précédents.

Baisse continue des cas depuis la mi-juillet en Afrique

Toutefois, l’Afrique du Sud continue, avec l’Éthiopie, de signaler le plus grand nombre de nouveaux cas en Afrique. Sur le continent africain, ces pays sont suivis par le Mozambique, l’Ouganda et le Nigéria.

D’une manière générale, l’Afrique a connu une baisse continue de l’incidence des cas depuis la mi-juillet. L’OMS estime cependant que cette tendance se ralentit actuellement. Et pour la première fois depuis début août, le nombre de nouveaux décès a augmenté. L’Afrique du Sud est en tête du continent avec une hausse de près de 30 % des décès au cours de la semaine écoulée.

Dans les Amériques, l’OMS a constaté une diminution progressive des nouveaux cas par rapport aux pics précédents du mois d’août, par exemple au Brésil, en Colombie et au Pérou.

Dans le même temps, les États-Unis continuent d’enregistrer environ 300.000 nouveaux cas par semaine (894 nouveaux cas pour 1 million d’habitants). Les baisses observées en juillet et août ont stagné ces dernières semaines. Plusieurs États américains ont fait état d’une forte hausse du nombre de cas, notamment ceux du Midwest.

Le Canada affiche également une forte augmentation des nouveaux cas et des nouveaux décès par rapport à la semaine dernière, avec des hausses respectives de 43% et 208 %. De même, l’Argentine continue de signaler une hausse des cas et des décès, le nombre cumulé de décès dépassant 20.000 la semaine dernière après un retard de plus de 3.000 décès signalés à Buenos Aires.

Depuis le pic d’un peu plus de 300.000 nouveaux cas hebdomadaires atteint dans la semaine du 27 juillet, les nouveaux cas au Brésil sont tombés à 190.000 nouveaux cas la semaine dernière (898 nouveaux cas pour 1 million d’habitants). Les nouveaux cas hebdomadaires ont également diminué en Colombie et au Pérou.

Hausse des tests de dépistage en Inde

En Asie, le nombre de nouveaux cas semble s’être stabilisé en Inde et aux Philippines même si les chiffres restent élevés. Il y a également des exemples de pays qui ont constamment montré une incidence croissante alors que leur première vague se poursuit. Il s’agit notamment de l’Indonésie, de l’Iraq et du Myanmar, bien que l’Indonésie signale une légère baisse cette semaine.

De façon générale, l’Inde, avec plus de 500.000 nouveaux cas par semaine depuis la fin du mois d’août, a de nouveau contribué à la majorité des cas d’incidents dans la région (91%) et dans le monde (27%) la semaine dernière. Ce qui porte les comptes cumulés dans le pays à 6,6 millions de cas et 102.685 décès (10% du total mondial). Ces données confirment une tendance à la hausse signalée sur plusieurs mois. Les Etats indiens du Maharashtra, de l’Andhra Pradesh, de Karnataka, du Tamil Nadu et de l’Uttar Pradesh ont enregistré le plus grand nombre de cas. Cette augmentation s’est produite parallèlement à une expansion de l’activité de test, qui s’est depuis stabilisée à 7-8 millions d’échantillons testés par semaine (soit 5,2-5,8 échantillons testés/1000 personnes/semaine) au cours des cinq dernières semaines.

En Europe, l’incidence des nouveaux cas a continué d’augmenter dans l’ensemble de la région. La France, la Russie, le Royaume-Uni, l’Espagne et Israël ont signalé le plus grand nombre de nouveaux cas au cours de la semaine dernière. Le nombre de nouveaux cas et de nouveaux décès en Russie, au Royaume-Uni, en Ukraine et dans plusieurs autres pays européens montre une augmentation considérable par rapport à la semaine dernière.

Les Pays-Bas, la République tchèque, l’Allemagne et l’Italie ont également fait état d’une augmentation considérable. Israël est le pays qui continue d’enregistrer l’incidence la plus élevée dans la région et dans le monde avec plus de 32.000 cas signalés la semaine dernière (3.717 nouveaux cas pour 1 million d’habitants).

10% de la population mondiale pourrait avoir été infectée

La pandémie a fait au moins 1,035 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’OMS mardi. Plus de 35,1 millions de cas ont été officiellement comptabilisés.

S’exprimant à l’ouverture, lundi, d’une session extraordinaire du Conseil exécutif de l’OMS, le directeur des opérations d’urgence de l’OMS, Michael Ryan, a expliqué qu’environ 10% de la population mondiale pourrait avoir été infectée par le nouveau coronavirus, soit environ 780 millions de personnes.

Globalement, le pourcentage le plus élevé de cas a été signalé dans la tranche d’âge des 25-39 ans, avec environ la moitié des cas dans la tranche d’âge des 25-64 ans. Cependant, le pourcentage de décès augmente avec l’âge, et environ 75 % des décès concernent les personnes âgées de 65 ans et plus.

Dans la région des Amériques, comme dans d’autres régions, les personnes âgées sont beaucoup plus susceptibles de souffrir de maladies graves à la suite d’une infection. Selon l’OMS, le Brésil a indiqué que 76 % des décès liés à la Covid-19 entre février et septembre 2020 concernaient des adultes âgés de 60 ans et plus.

Au Pérou, les personnes âgées de plus de 70 ans ont eu les taux de mortalité les plus élevés pendant la période mars-mai 2020. Les estimations du Canada montrent aussi que plus de 80 % des décès liés à la Covid-19 se sont produits dans des établissements de soins de longue durée.