Corpus de papiers sur les transferts monétaires et le genre dans les contextes humanitaires

Report
from Cash Learning Partnership
Published on 10 Dec 2018 View Original

AVANT-PROPOS

ÉBAUCHE D’AVANT-PROPOS DE LA MINISTRE BIBEAU POUR LE RECUEIL DU SYMPOSIUM SUR L’ÉGALITÉ ENTRE LES SEXES DU CALP

Bien que les conflits entre les États aient considérablement diminué ces dernières années, les conflits au sein des États – auxquels participent fréquemment des acteurs non étatiques – sont en hausse. Par conséquent, des millions de personnes doivent se déplacer et composer avec des possibilités réduites, un accès limité aux services et un avenir incertain.

Il est bien connu que les crises humanitaires exacerbent les inégalités entre les sexes et que les situations d’urgence sont vécues différemment par les femmes, les hommes, les filles et les garçons. Les femmes et les filles assument une plus grande partie des soins à donner, tant pour les familles que pour la collectivité en général. De plus, elles sont davantage à risque de subir des abus, de l’exploitation et de la violence – y compris de la violence sexuelle – dans des circonstances où la protection et les recours juridiques sont limités.

Dans le cadre de la Politique d’aide internationale féministe du Canada, nous nous sommes engagé(e)s à élaborer et à mettre en œuvre notre aide internationale de manière à améliorer l’égalité entre les sexes et à accroître l’autonomie des femmes et des filles. Nous croyons qu’il s’agit du meilleur moyen d’éradiquer la pauvreté et de progresser vers la concrétisation des objectifs de développement durable.

Le Canada reconnaît le rôle important que l’aide financière peut jouer dans l’intervention humanitaire. Il s’agit d’un moyen efficace et digne d’aider les familles touchées par une crise à répondre à leurs besoins les plus fondamentaux dans les contextes où les marchés locaux continuent de fonctionner. Le Canada continue de plaider en faveur de l’utilisation courante de l’argent comptant, et encourage ses partenaires à envisager l’aide en espèces, le cas échéant, notamment en procédant à une analyse comparative entre les sexes des activités proposées.
Toutefois, le rôle et les répercussions de l’aide financière sur l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes ne sont toujours pas bien compris. Il est urgent de s’attaquer à cet angle mort, de diffuser et d’appliquer ce que nous savons au sujet de la relation entre le sexe et l’aide financière, et de trouver des façons de combler les lacunes de notre compréhension.

Le Canada est heureux d’avoir appuyé cette compilation de rapports de recherche recueillis à la suite du Symposium sur l’égalité entre les sexes du CaLP qui a eu lieu à Nairobi, au Kenya, le 21 février 2018. Ces recherches représentent une étape essentielle qui nous aidera à mieux comprendre comment offrir une aide humanitaire inclusive et efficace. J’encourage tous les intervenants humanitaires à prendre connaissance des renseignements présentés dans ce recueil, à les mettre en application et à transmettre les nouveaux apprentissages afin de combler les lacunes dans les données probantes et de rendre l’action humanitaire plus adaptée aux besoins de toutes les populations. Je me réjouis à l’idée de voir s’ajouter de nouveaux rapports de recherche à mesure que la collection grandira et que s’approfondira, grâce à nos nouvelles connaissances, notre compréhension commune.

Marie-Claude Bibeau, Madame la Ministre du Développement international,
Gouvernement du Canada