World + 8 more

Conférence de presse de la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois d’avril, Mme Dina Kawar, de la Jordanie

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

CONF150402-CS

La Représentante permanente de la Jordanie auprès des Nations Unies, Mme Dina Kawar, qui préside ce mois-ci le Conseil de sécurité, a présenté à la presse, cet après-midi, le programme de travail mensuel de cet organe, qui sera notamment marqué par trois débats publics, dont un, le 23 avril, portera sur le rôle des jeunes dans la lutte contre l’extrémisme violent et pour la promotion de la paix.

Ce débat très important au niveau ministériel, inscrit sous le thème général du maintien de la paix et de la sécurité internationales, sera présidé par le jeune Prince Al Hussein bin Abdullah II, a souligné Mme Kawar au cours d’une conférence de presse tenue aujourd’hui au Siège des Nations Unies, à New York.

Auparavant, le 21 avril, le Conseil de sécurité tiendra son débat trimestriel sur le Moyen-Orient, y compris la question palestinienne, que présidera le Vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères jordanien, M. Nasser Judeh.

Mme Kawar, qui est la première femme d’un État Membre arabe à présider le Conseil de sécurité, a également fait état du débat qui aura lieu, le 15 avril, sur les femmes et la paix et la sécurité, et qui se déroulera avec la participation de la Représentante spéciale chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Mme Zainab Bangura, qui, à cette occasion, présentera le dernier rapport du Secrétaire général sur la question.

La Présidente du Conseil de sécurité au cours du mois d’avril 2015 a souligné que des consultations auraient lieu aujourd’hui sur la Syrie, concernant les armes chimiques, et qu’il y en aurait d’autres le 24 avril. Ces dernières auront lieu après que le Conseil de sécurité ait entendu un exposé de l’Envoyé spécial du Secrétaire général en Syrie, M. Staffan de Mistura. Lors de cette séance publique tenue au niveau ministériel, le Conseil de sécurité examinera la crise syrienne et ses répercussions sur les pays voisins, a indiqué Mme Kawar, précisant que les réfugiés comptaient désormais pour 21% du total de la population de la Jordanie.

Le Conseil tiendra également une réunion en formule Aria le 27 avril pour discuter de la destruction des biens culturels et de leur commerce illicite pendant les conflits armés, a annoncé Mme Kawar. Au cours de cette séance informelle à huis clos, ses membres entendront en particulier des exposés de la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Mme Irina Bokova, et d’un représentant d’INTERPOL.

Le Conseil a également prévu une retraite sur son agenda du mois d’avril avec le Secrétaire général. Elle aura lieu les 6 et 7 avril, et l’accent y sera notamment mis sur les questions relatives aux soldats de la paix et aux régimes de sanctions en général.

Outre l’adoption, ce matin, de la résolution 2215 (2015) approuvant la recommandation du Secrétaire général relative à la reconfiguration de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL), le Conseil de sécurité se prononcera le 28 avril sur trois autres textes portant respectivement sur les sanctions en Côte d’Ivoire, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) et la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO).

Des séances d’information et des consultations figurent aussi à l’ordre du Conseil les 9 et 14 avril, et ont trait respectivement à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et à la MINUSCA. De même, ont été programmées les 8 et 16 avril des réunions avec les pays fournisseurs de contingents déployés, respectivement, au sein de la MINUSCA et de la MINURSO. Le 22 avril, un exposé et des consultations porteront sur les sanctions en Côte d’Ivoire.

La représentante de la Jordanie a par ailleurs précisé aux journalistes que des négociations sur un possible projet de résolution des pays du Conseil de coopération du Golfe relatif à la situation au Yémen étaient toujours en cours, ces négociations étant « difficiles ». « Mais nous finirons par arriver à une solution », a déclaré Mme Kawar. Elle a ajouté que des discussions se poursuivaient également sur un texte concernant le groupe terroriste Boko Haram.

La Présidente du Conseil de sécurité a du reste souligné que dans sa forme actuelle le programme de travail comportait des cases vides afin de permettre notamment au Conseil de traiter de questions d’actualité susceptibles de surgir à un moment ou à un autre.