World

Commentaire sur l’actualité : Le HCR se félicite du soutien apporté par le Pape François aux déplacés internes

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Gillian Triggs, Haut Commissaire assistante du HCR chargée de la protection internationale

« En cette Journée mondiale du migrant et du réfugié, le HCR apprécie le message du Pape François qui rappelle les souffrances des personnes déplacées au sein de leur propre pays.

Il y a aujourd'hui 45,7 millions de personnes déplacées internes à travers le monde. Nombre d'entre elles vivent dans des pays en proie aux conflits et à l'insécurité depuis longtemps. Elles ont été chassées de leurs foyers par la violence, la persécution, de graves violations des droits humains et d'autres événements traumatisants.

La pandémie de Covid-19 a exacerbé leur vulnérabilité, leur précarité et leurs souffrances.

Nous nous associons au plaidoyer compatissant du Pape qui appelle à écouter ces déplacés et à renforcer la coopération internationale afin que nul ne soit laissé pour compte.

Comme la pandémie mondiale nous l’a montré, nous pouvons travailler ensemble pour surmonter les problèmes mondiaux par l'inclusion et la solidarité.

Nous appelons les États à prêter une attention particulière aux besoins des personnes déplacées et à s'assurer de leur protection et de leur inclusion dans les systèmes de santé publique et les plans de relèvement à mesure que la pandémie s'éloigne.

Nous réitérons l'appel du Pape en vue de l'autonomisation des personnes déplacées et du soutien aux contributions positives qu'elles apportent aux communautés.

De nombreux déplacés internes ont appliqué leurs compétences et leurs ressources pour participer à la réponse à la pandémie. De l'Ukraine à la Colombie et ailleurs, ils contribuent à la mise en place de solutions, travaillent en première ligne avec les services médicaux et fabriquent des équipements de protection individuelle, du savon et des produits d'hygiène.

Toutefois, tant que perdureront les causes profondes des conflits et des déplacements, la protection restera le défi majeur.

C'est pourquoi, nous sommes heureux d'annoncer l'engagement du HCR à constituer un Conseil multireligieux des dirigeants, aux côtés du mouvement Religions pour la Paix, pour soutenir les efforts de consolidation de la paix, d'inclusion et de réconciliation.

Les acteurs confessionnels et les chefs religieux peuvent jouer un rôle essentiel dans la recherche de solutions aux besoins de protection des personnes déplacées. Ce sont aussi des défenseurs influents d'une réponse morale et humanitaire.

Le HCR est heureux de pouvoir faire progresser son action avec les groupes confessionnels communautaires. Comme l'a montré le coût exorbitant des déplacements internes au niveau humain et économique, nous devons adopter une approche fondée sur davantage de collaboration engageant tous les secteurs de la société. »