World

Cadre des Indicateurs des Normes Minimales de l'INEE

Format
Manual and Guideline
Source
Posted
Originally published

Attachments

Introduction

Le Cadre des Indicateurs fournit des indicateurs pour chaque Norme Minimale de l’INEE. Il a été élaboré afin que les organismes puissent évaluer dans quelle mesure leurs programmes s’alignent et progressent sur les Normes Minimales de l’INEE. Ces indicateurs n’ont pas de caractère obligatoire. Ce sont de simples exemples pour démontrer comment les Normes Minimales de l’INEE sont employées dans l’élaboration des programmes. Donateurs et organismes ont leurs propres exigences et leurs propres banques d’indicateurs et nous ne prétendons pas les remplacer.

Le Cadre des Indicateurs est basé sur des listes d’indicateurs déjà existantes (y compris Education Sans Délais (ESD), la Protection Civile et Opérations d’Aide Humanitaire Européennes (ECHO), le Cluster Éducation Mondiale, le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA), l’UNESCO, les Enseignants en situations de crise (TiCC), et il propose de nouveaux indicateurs là où il en manque.

Fondement

Depuis l’introduction des Normes Minimales de l’INEE (NM INEE), plusieurs organisations et personnes les ont utilisées pour encadrer leur travail, que ce soit pour guider les réponses d’interventions dans des situations d’urgence extrêmes ou pour suivre et évaluer les programmes en cours de réalisation. Les organisations peuvent déclarer qu’elles travaillent soit en dessous, soit à hauteur des NM INEE. Cependant, sans indicateurs associés, il n’a pas encore été possible d’évaluer à quel point un organisme ou un programme est en phase avec les NM INEE.

Le Cadre des Indicateurs permet aux organisations de mesurer leur conformité et leur progression par rapport au NM INEE afin de mettre en évidence ce qui est positif et ce qui a besoin d’être amélioré. Ces indicateurs sont destinés à faciliter un processus de bonnes pratiques pour tout le secteur en vue de perfectionner la qualité de l’aide fournie par l’ESU et renforcer la responsabilité envers les populations affectées par des situations d’urgence.

À qui est destiné le Cadre des Indicateurs ?

Le Cadre des Indicateurs s’adresse à tout organisme investi dans la mission d’éducation en situations d’urgence, y compris les gouvernements nationaux, les donateurs, les organisations de coordination, les agences des Nations Unies ainsi que les organisations de la société civile locales et internationales.

Usages possibles

Ce Cadre des Indicateurs peut être utilisé comme outil de suivi et d’évaluation (S&E) pour évaluer si une organisation ou un programme sont conformes aux Normes Minimales ou encore si leur progression vers ces Normes est conforme.

Les donateurs peuvent intégrer des objectifs basés sur ces indicateurs dans les exigences de leurs propositions.
Le Cadre peut également servir au stade de la proposition de programme ou de la phase de conception en vue de la mise en œuvre, du suivi et évaluation, et de la promotion entre autres activités. Contextualiser ce cadre pour chaque cas et chaque objectif sera essentiel – voir la section suivante.

Nous reconnaissons qu’il est difficile d’avoir des indicateurs dans les domaine des Normes Fondamentales et de la Politique Éducative, étant donné la nature de leur processus. De ce fait, les suggestions incluses sont davantage une liste de vérifications que des indicateurs traditionnels.

Contextualisation et mise en oeuvre

Le Cadre des Indicateurs est conçu pour que chaque organisme puisse l’adapter à son contexte et à ses besoins propres. Comme tel, il n’a pas la prétention de servir de comparaison entre pays et n’a aucun caractère obligatoire.

Chaque organisme n’est en aucun cas forcé de répondre à tous les indicateurs ni de désagréger chaque indicateur pour tous les groupes.

L’objectif est de permettre aux organismes d’adapter ce Cadre à leurs besoins propres tout en travaillant dans le cadre général des Normes Minimales de l’INEE. Il revient à chaque organisation de décider quelles informations les concernent particulièrement, de les partager, ou d’en informer aux donateurs et/ou aux communautés affectées par une situation d’urgence. Se rendre sur https://inee.org/fr/collections/inee-minimum-standards-contextualizations pour voir des exemples illustrant comment les Normes Minimales mêmes ont été contextualisées.

Les indicateurs ne sont utiles que tant que les équipes ont la capacité de comprendre ce qui est requis en terme d’évaluation, et la qualité des outils disponibles pour ces évaluations. Dans le Cadre lui-même se trouvent des outils liés pour un certain nombre d’indicateurs. Encore une fois, ceux-ci n’ont pas de caractère obligatoire et devront être adaptés ; cependant, ils offrent des exemples de ce qui peut être utilisé. Certains indicateurs nécessitent des outils proposant des exemples – les exemples sont en cours d’élaboration et des liens seront actualisés dès qu’ils deviendront disponibles. Veuillez prendre contact avec (minimum.standards@inee.org) si vous possédez des outils susceptibles d’être utiles à cet égard et que vous êtes disposés à les partager. Ils seront scrupuleusement contrôlés et approuvés par des membres de l’INEE et mis à disposition sur le site de l’INEE.

Le Secrétariat de l’INEE est en train de travailler sur l’inclusion des indicateurs dans des modules de formation et des cadres de compétences. Le développement professionnel sur le suivi et l’évaluation en cours est essentiel pour accroître la qualité du M&E.

Processus parallèles Le développement du Cadre des Indicateurs a été mené par le Groupe de Travail sur les Normes et les Pratiques de l’INEE. D’autres initiatives cherchant à souligner la capacité du secteur à évaluer la progression en terme d’éducation en situations d’urgence comprennent le Projet Collaboratif en matière de données et de preuves de l’INEE, la création prévue d’un groupe référentiel de données de l’ESU destiné à faire avancer les résultats issus du Sommet des données de l’ESU en 2019, et le travail de l’UNESCO pour l’amélioration des utilisations des Systèmes d’Information et de Gestion de l’Education en situations d’urgence (SIGE).