World + 33 more

Bulletin sur le criquet pèlerin No. 502 (4 août 2020)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Situation générale en juillet 2020 Prévision jusqu'à mi-spetembre 2020

RÉGION OCCIDENTALE: CALME

SITUATION. Ailés isolés en Mauritanie, Niger, Tchad, et Algérie.

PREVISIONS. Reproduction à petite échelle dans le nord du Sahel, de la Mauritanie au Tchad.

RÉGION CENTRALE: MENACE

SITUATION. Déclin des essaims après mi-juillet dans le nord-ouest du Kenya (12 080 ha traités), dont certains migrent en direction du nord vers l’Ethiopie (44 883 ha), où des essaims persistent dans le nord et l’est; bandes larvaires et essaims dans le nord de la Somalie (12 569 ha), avec certains essaims se déplaçant vers l’est. Peu d’essaims dans le nord-est de l’Ouganda (3 080 ha). Bandes larvaires et essaims dans l’intérieur et sur la côte méridionale du Yémen (10 718 ha); bandes larvaires sur la côte méridionale d’Oman (443 ha); Présence d’ailés, d’un groupe d’adultes et d’un essaim au sud-ouest de l’Arabie saoudite (440 ha). Ailés épars au Soudan (235 ha). PREVISIONS. Il est probable que peu d’essaims résiduels subsistent dans le nord-ouest du Kenya mais certains pourront se déplacer en août vers l’Éthiopie et le Soudan en passant par le Soudan du Sud. La reproduction d’essaims entraînera la formation de bandes larvaires dans le nord et l’est de l’Ethiopie, sur les côtes et dans l’intérieur du Yémen, et peut-être dans le nord de la Somalie. Reproductions localisées dans tout le Soudan. D’autres essaims arriveront probablement dans le nord-est de l’Éthiopie en provenance du Yémen et il se peut que quelques essaims arrivent en Erythrée et se reproduisent.

RÉGION ORIENTALE: MENACE

SITUATION. La situation se calme en Iran (1 450 ha traités). Reproductions d’essaims le long de la frontière indo-pakistanaise, accompagnées d’éclosions et de formation de bandes larvaires au Pakistan (33 599 ha) et en Inde (102 645 ha); Les essaims des états septentrionaux sont retournés au Rajasthan, et un essaim a atteint le Népal. Reproduction limitée dans l’est de l’Afghanistan (304 ha). PREVISIONS. Augmentation importante des effectifs acridiens en Inde et au Pakistan en août avec davantage d’éclosions et formation de bandes larvaires; les pontes de la deuxième génération commenceront à partir de début septembre.

Les zones de vigilance se déplacent vers les aires de reproduction estivale

Les essaims de la seconde génération issue de la reproduction printanière ont décliné mi-juillet dans le nord-ouest du Kenya. Quelques essaims sont passés dans le nord-est de l’Ouganda, tandis que d’autres essaims ont migré en direction du nord vers l’Éthiopie pour rejoindre des essaims existants, dont certains ont migré dans les hautes-terres septentrionales d’Éthiopie et dans le nord-ouest de la Somalie où des bandes larvaires et des essaims étaient déjà présents. Certains essaims ayant poursuivi en direction de l’est à travers le nord de la Somalie pourraient encore atteindre l’Inde et le Pakistan début août. Deux essaims en provenance du Yémen ont envahi le nord-est de l’Éthiopie. Il se peut que quelques essaims apparaissent au Soudan et en Érythrée où les conditions sont devenues favorables à une reproduction estivale. Des pluies exceptionnellement fortes sont à nouveau tombées sur le Yémen où des bandes larvaires et des essaims ont continué à se former, cette situation allant probablement se poursuivre. On s’attend aussi à une reproduction généralisée dans le nord et l’est de l’Éthiopie. En conséquence, l’Éthiopie et le Yémen vont probablement devenir l’épicentre des infestations estivales. En Asie du sud-ouest, la situation est pratiquement revenue à la normale en Iran mais elle reste préoccupante le long de la frontière indo-pakistanaise où la reproduction de mousson a commencé avec des essaims issus de la reproduction printanière, dont ceux revenant du nord de l’Inde, et on s’attend en août à d’importantes éclosions et formations de bandes larvaires. Une reproduction estivale de la deuxième génération débutera en septembre. Au moins un essaim a atteint le Népal et s’est dispersé. Des opérations de lutte étaient en cours dans tous les pays touchés. Bien que la menace sur l’Afrique de l’ouest soit aujourd’hui pratiquement écartée, la reproduction estivale entraînera une augmentation des effectifs acridiens entre la Mauritanie et le Tchad.