World + 1 more

Appui en sciences sociales pour la COVID-19 : leçons apprises note 1 - Les questions que doivent poser les chercheurs en sciences sociales qui travaillent dans des contextes humanitaires (Afrique subsaharienne) au sujet de la COVID-19 et pourquoi

Format
Manual and Guideline
Sources
Posted
Originally published

Attachments

Contexte

Depuis août 2018, les provinces du Sud-Kivu, du Nord-Kivu et de l’Ituri, à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) sont touchées par une épidémie de maladie à virus Ebola (MVE). Le bilan est de3404 cas et plus de 2240 décès, dont de nombreuses femmes et enfants. Tandis que de nouveaux cas ont continué d’être rapportés au début de l’année 2020 (dont les derniers en avril, deux jours avant la déclaration prévue de fin de l’épidémie), une nouvelle pandémie est survenue. La COVID-19, causée par un nouveau coronavirus, a été découverte dans la ville de Wuhan en Chine à la fin de l’année 2019 et s’est répandue depuis à travers le monde, infectant plus de 2,7 millions de personnes.

En février 2020, les premiers cas ont été rapportés sur le continent africain, et en avril, des cas avaient été recensés dans 52 pays. Les modèles prédictifs de la propagation de la COVID-19 sur le continent varient dans leurs estimations ; toutefois les analyses autour des impacts secondaires de la pandémie sur la santé, la pauvreté et la stabilité dans des contextes déjà fragiles sont unanimes. La COVID-19 exacerbe les situations de crises sanitaires endémiques et de conflits dans la région, avec des impacts aggravés par les mauvaises conditions liées à l’eau, l’hygiène et l’assainissement (EHA/WASH) et l’engorgement des services de santé. Les communautés et les acteurs humanitaires impliqués dans la réponse à la COVID-19 dans ces contextes font face aux défis de limiter la surcharge des systèmes de santé et du détournement des ressources qui sont critiques pour répondre aux besoins existants vers la COVID-19.