World + 17 more

Afrique de l'Ouest et du Centre — Routes de la migration irrégulière vers l'Europe (Janvier - Juin 2020)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Ce document est une compilation des données recueillies par l’OIM auprès des ministères de l’intérieur italien, espagnol, grecque et maltais sur les mouvements migratoires en provenance d'Afrique de l'Ouest et du Centre (A-O-C) à destination de l’Europe entre 2017 et 2020.

L'OIM travaille en étroite collaboration avec un large éventail d'acteurs, y compris des partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux, afin de collecter et compiler ces données de manière trimestrielle. Ce document présente la situation des arrivées en Europe à partir des données du 2 ème trimestre 2020 (exception faite de certaines données liées aux nationalités datant de mars 2020).

Les données compilées dans ce rapport couvre la période de 2017 à 2020 (jusqu’à juin) et sont disponibles sur https://migration.iom.int et www.missingmigrants.iom.int.
Certaines données concernant les nationalités ne sont que partiellement disponibles et ne donnent sans doute pas une image complète de la situation.

ARRIVEES EN EUROPE

Entre 2017 et 2020*, 465 250 migrants sont arrivés en Europe par voies terrestre ou maritime de manière irrégulière (Fig. 1) dont plus de 119 000 (25%) originaires de pays d'Afrique de l’Ouest et du Centre (Fig. 2). Parmi ces principales nationalités arrivées en Europe, les individus en provenance de la Guinée, de la Côte d’Ivoire et du Nigeria sont les contingents les plus importants en terme de volume. Ces trois nationalités représentent plus de 54% de l’ensemble des arrivées irrégulières de nationaux de l’Afrique de l’Ouest et du Centre en Europe (Fig. 3).

Les arrivées en Europe ont diminué sur la période 2017-2020 et les destinations principales varient selon les années. Les migrants en provenance de l’Afrique de l’Ouest et du Centre continuent de privilégier majoritairement l’Italie et l’Espagne (Fig.4). Sur 5 105 ressortissants d’e pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre arrivés entre janvier et mai 2020, 18% sont allés vers l’Italie, 65% sont allés vers l’Espagne, 14% vers la Grèce et 4% vers Malte.

En 2020*, les principales destinations par pays d’origine varient (Fig.5). Les arrivées de nationaux en provenance du Togo, Tchad, Gambie ou encore de la Sierra Léone, sont réparties relativement proportionnellement entre les différentes destinations en Europe (Espagne, Grèce, Italie ou Malte), tandis que pour d’autres arrivées, telles que celles en provenance de Guinée, de Côte-d’Ivoire, du Congo, du Sénégal ou du Mali, certaines routes spécifiques sont privilégiées. Ceci s’explique notamment par certaines facilités de transports pour certains pays. Ainsi, les nationaux en provenance de Guinée ont tendance à privilégier les mouvements vers l’Espagne, tandis que les nationaux du Congo privilégient quasiment exclusivement les mouvements vers la Grèce et les Sénégalais les mouvements vers l’Espagne.

Au delà de ces routes qui mènent vers l'Europe continentale, il est important de regarder aussi du coté des Iles Canaries (Espagne). De plus en plus de migrants tentent d’atteindre ces îles depuis mi-2019, toutefois dans des proportions moindres par rapport aux arrivées globales en Espagne en 2019. Ainsi, entre janvier et juin 2020, 2 700 migrants sont arrivés sur ces îles grâce à 87 embarcations clandestines contre 462 migrants dans 43 embarcations pour l’an dernier à la même période (de janvier à juin 2019).

En ce qui concerne les tendances actuelles, la Grèce semble être privilégiée par de plus en plus de migrants d’Afrique de l’Ouest et du Centre; même si l’Italie qui accueille 45% des migrants de la région et l’Espagne (49%) demeurent les deux principales destinations.