Western Sahara

L’Union africaine lance un appel en faveur d'efforts renouvelés pour le règlement du conflit du Sahara occidental

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Addis Abéba, le 15 avril 2014: La Présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), Dr.
Nkosazana Dlamini-Zuma, se félicite du rapport publié, le 10 avril 2014, par le Secrétaire général des Nations unies sur la situation concernant le Sahara occidental. Le rapport couvre un large éventail de questions, y compris les consultations menées par l’Envoyé personnel du Secrétaire général avec les Parties au conflit, à savoir le Royaume du Maroc et le Front Polisario, ainsi qu'avec d'autres parties prenantes ; les activités de la Mission des Nations unies pour le Référendum au Sahara occidental (MINURSO); et les activités humanitaires et les droits de l’homme.

La Présidente de la Commission note la recommandation relative à la revue globale par le Conseil de sécurité des Nations unies du cadre qu'il a arrêté en avril 2007 pour le processus de négociation au cas où aucun progrès n’aurait été accompli d’ici avril 2015. Elle note également l'appel lancé à tous les acteurs concernés, à la lumière de l'intérêt croissant pour les ressources naturelles du Sahara occidental, à «reconnaître le principe de la primauté des intérêts des habitants», ainsi que l’affirmation du fait que l'objectif ultime demeure la surveillance soutenue, indépendante et impartiale des droits de l'homme.

La Présidente de la Commission exhorte le Conseil de sécurité des Nations unies à saisir l'occasion de l'examen du rapport du Secrétaire général et de l'adoption de sa prochaine résolution sur le Sahara occidental, qui devrait prolonger le mandat de la MINURSO jusqu'au 30 avril 2015, pour donner l'élan indispensable à la recherche d'une solution au conflit, en gardant à l'esprit que le Sahara occidental figure sur la liste des territoires non autonomes depuis 1963.
Elle rappelle que, dans sa résolution 2099 (2013) du 25 avril 2013, le Conseil de sécurité a appelé les Parties à poursuivre les négociations sous les auspices du Secrétaire général, sans conditions préalables et de bonne foi, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l'auto-détermination du peuple du Sahara occidental dans le cadre d'arrangements conformes aux principes et buts de la Charte des Nations unies. Il est également important que le Conseil de sécurité dote la MINURSO d’un mandat dans le domaine des droits de l'homme, comme cela estle cas pour d'autres opérations de maintien de la paix des Nations unies, et règle la question de l'exploitation des ressources naturelles du territoire, en ayant à l’esprit l'avis émis par le Conseiller juridique des Nations unies, le 29 janvier 2002.

La Présidente de la Commission réitère le soutien de l'UA aux efforts du Conseil de sécurité des Nations unies et à ceux du Secrétaire général, y compris son Envoyé personnel. C'est dans ce contexte, et conformément aux décisions pertinentes adoptées par le Conseil exécutif de l'UA, que la Commission a pris des mesures pour consulter nombre de parties prenantes, y compris les partenaires internationaux concernés, pour les exhorter à redoubler d’efforts afin de faciliter le règlement rapide du conflit sur la base de la légalité internationale.

Addis Ababa, Ethiopia, P.O. Box: 3243 Tel.: (251-11) 5513 822 Fax: (251-11) 5519 321 Email: situationroom@africa-union.org