Venezuela

L'aide de la Suisse après les inondations catastrophiques au Venezuela

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Les services de l'Aide humanitaire de la Confédération ont libéré en fin de semaine 250'000 francs pour des secours immédiats aux victimes des inondations catastrophiques survenues au Venezuela. Ce montant, destiné au Gouvernement du Venezuela pour des mesures d'aide d'urgence directes -dans le domaine médical et pour la mise à disposition d'eau potable-, sera géré par l'Ambassade de Suisse à Caracas.

Ce n'est que peu à peu que la catastrophe se révèle dans toute son ampleur. Les morts se comptent déjà par milliers. Les secouristes nationaux et étrangers qui se trouvent sur place examinent quelles mesures prendre pour venir en aide aux survivants de la manière la plus efficace possible et comment intervenir concrètement face aux graves problèmes qui se posent (notamment en matière d'eau potable, de nourriture, d'assistance médicale et d'hébergement).

L'Ambassade de Suisse à Caracas est en relation permanente avec le Gouvernement du Venezuela pour renseigner au mieux le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et la Direction du développement et de la coopération (DDC) dont la Division Aide humanitaire/Corps suisse d'aide en cas de catastrophe (ASC) sert d'instrument au service d'une politique étrangère solidaire. Alors que pour l'heure (lundi après-midi 20. 12.1999) l'état des investigations au Venezuela n'autorise pas encore de décisions concrètes en vue d'un élargissement de l'aide suisse, on étudie à Berne les perspectives pouvant être envisagées.

Des experts de l'ASC appartenant aux groupes spécialisés de la médecine (épidémiologistes) et de la prévention sont prêts à partir pour répondre, en cas de nécessité, à un appel en vue d'une affectation au Venezuela. Un engagement de la chaîne de sauvetage n'est pas prévu.