Ukraine + 1 more

Contribution belge de 50.000 euros pour mission de l’ONU de surveillance des droits de l’Homme en Ukraine

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le Vice Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a décidé d’allouer une contribution de €50.000 pour la mission de surveillance des droits de l’Homme en Ukraine du Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme des Nations Unies.

La lutte contre l’impunité est un élément essentiel de la politique des droits de l’Homme de la Belgique. Le rétablissement de la justice pour les victimes de violations des droits de l’Homme passe par le constat objectif de la violation et un renforcement de l’accent sur la responsabilité des auteurs de ces violations et leurs complices. L’établissement de la vérité sur les violations des droits de l’Homme est un mécanisme indispensable pour la sauvegarde de ces derniers.

Dans les neuf rapports qu’ils ont publiés jusqu’à présent, les observateurs des Nations Unies font état de violations flagrantes des droits de l’Homme et du droit international humanitaire dans l’Est de l’Ukraine où le bombardement continu de zones résidentielles a fait de nombreuses victimes civiles, en ce compris des enfants. Des hôpitaux, des écoles et d’autres infrastructures vitales ont été pris pour cibles tout le long du conflit, avec pour conséquence une pénurie de nourriture, de soins médicaux, d’eau, d’électricité, de gaz et de logement pour quelque 150.000 civils pris au piège des combats.

Toujours dans le cadre de la lutte contre l’impunité, le Ministre Reynders, en sa qualité de président du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, a également marqué son soutien au groupe consultatif international mis en place par le Conseil de l’Europe pour surveiller les enquêtes concernant les événements du Maidan et d’Odessa.