Uganda + 2 more

Bulletin quotidien d'information No. 826 pour la région des Grands Lacs

Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
Réseau intégré d'information régional
Pour l'Afrique centrale et de l'Est
Tel : +254 2 622147
Fax : +254 2 622129
E-mail : irin@ocha.unon.org

OUGANDA: L'ADF menace d'attaquer les convois humanitaires

Les rebelles des 'Allied Democratic Forces' (ADF), dans l'ouest de l'Ouganda, ont menacé d'attaquer les convois humanitaires se rendant à Bundibugyo. Dans une lettre au CICR et au HCR, publiée samedi dans le quotidien indépendant 'Monitor', l'ADF affirme que les convois transportent des équipements militaires pour l'armée ougandaise. "Tout convoi d'aide humanitaire vers Bundibugyo sera attaqué, qu'il soit escorté de personnel civil ou en uniforme", indiquait la lettre. "C'est parce que vous acceptez d'êtr e utilisés par le gouvernement pour transporter des équipements militaires sous couvert d'aide humanitaire aux personnes déplacées". "Votre bureau ne devra pas reprocher à notre organisation les pertes éventuelles qui pourraient survenir, s'il persiste à entreprendre ces voyages vers Bundibugyo", prévient la lettre.

Dans un commentaire publié samedi, le 'Monitor' a estimé que la récente augmentation des attaques de l'ADF, en particulier près de Fort Portal, a mis en lumière les "lacunes" de la politique congolaise du Président Yoweri Museveni et "l'apathie" de l'armé e dans sa lutte contre les insurgés. "Comment les troupes ougandaises, qui sont au fond du Congo depuis trois ans pleins, sous prétexte d'éliminer les bases d'approvisionnement de l'ADF, comment ces troupes peuvent-elles encore être confrontées à des atta ques rebelles au plus profond de l'Ouganda?", demandait le journal.

OUGANDA: Les Mayi-Mayi et les Interahamwe impliqués dans les attaques

Parallèlement, des sources

proches des forces de sécurité, citées par le journal semiofficiel 'New Vision', ont suggéré que les combattants congolais Mayi-Mayi et la milice rwandaise Interahamwe étaient impliqués dans les attaques de l'ADF. Selon ces sour ces, ils ont traversé la frontière à hauteur du parc national Semliki, o=F9 ils ont rejoint l'ADF. Le chef de district résident de Bundibugyo, Edward Masiga, a déclaré: "Il est très clair que la plupart des attaques dans le district ont été menées par une f orce mixte composée d'éléments de l'ADF, de l'Interahamwe et des Mayi-Mayi. Leur intention est de gagner du terrain dans les montagnes pour le recrutement et de prendre la piste d'atterrissage de Nyahuka pour
l'approvisionnement. Mais ils auront du mal".

OUGANDA: La Grande-Bretagne va effacer la dette

L'Ouganda fait partie des pays dont la Grande-Bretagne envisage d'effacer la dette. Le chancelier britannique, Gordon Brown, a déclaré à la BBC que, tout comme le Mozambique, la Bolivie et la Mauritanie, l'Ouganda devrait bénéficier d'une remise de dette d'ici fin janvier. "Il n'est plus question de parler de ce l'on va faire, il s'agit maintenant d'action", a-t-il déclaré. Cette décision a été saluée par les groupes de pression qui font campagne pour l'effacement de la dette du Tiers-Monde. Jubilé 2000 a estimé qu'il s'agissait d'une "nouvelle merveilleuse" et prédit un effet domino parmi les autres pays. Selon la BBC, en échange de la promesse des pays que l'argent ne sera pas affecté à des achats d'armes ou à la bureaucratie, un allégement de dette pou vant aller jusqu'à 100 pour cent sera accordé à environ deux tiers des 41 pays les plus pauvres du monde, au cas par cas.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO: Formation d'un front commun rebelle

Les trois groupes rebelles de RDC auraient accepté de former un front commun en prévision des prochains pourparlers avec les autorités de RDC, ont rapporté les agences de presse. Cet accord est le résultat de quatre jours de négociations dans la ville Kab ale, au sud-ouest de l'Ouganda. Le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), le Mouvement de libération du Congo et le RCD-Mouvement de libération (RCD-ML) ont décidé de former un comité chargé de réconcilier leurs vues politiques et de coordonner leurs opérations militaires, avant le dialogue national, a rapporté Associated Press. Cet accord ne prévoit cependant pas que les factions se regroupent au sein d'un mouvement unique.

RDC: Ndombasi dément être opposé à l'accord de Lusaka

Le Ministre des affaires étrangères, Yerodia Abdoulaye Ndombasi, a répété que la RDC n'entrerait pas dans le troisième millénaire "sous occupation étrangère". S'exprimant devant la presse à Kinshasa, il a démenti être opposé à l'accord de cessez-le-feu de Lusaka, mais a admis que plusieurs clauses de l'accord étaient maintenant "nulles et non avenues", a rapporté la radio d'Etat. La guerre se poursuit, a-t-il ajouté. "Le débat inter-congolais n'a pas encore eu lieu", a-t-il fait remarqué. "Sommes-nous r esponsables de cette situation? Je voudrais vous rappeler que les agresseurs combattent sur notre territoire; est-ce que cela est prévu par l'accord de Lusaka?"

RDC: Le Conseil de Sécurité informé que la situation empire

Le Secrétaire Général adjoint des Nations Unies pour le maintien de la paix, Bernard Miyet, a noté que la situation militaire en RDC s'était sérieusement détériorée au cours des trois derniers mois. Lors d'une séance d'information au Conseil de Sécurité, la semaine dernière, il a indiqué que les officiers de liaison militaire des Nations Unies avaient été déployés mais que tant que la mission d'observation, la MONUC, n'aurait pas la garantie d'une sécurité totale et d'une entière liberté de
mouvement, le département des opérations de maintien de la paix ne pourrait pleinement évaluer les conditions de sécurité. Des actions doivent être entreprises pour empêcher que la situation ne se détériore davantage et les parties elles-mêmes assument la plus grande r esponsabilité pour cela, a-t-il ajouté. Le représentant américain a déclaré en séance que son pays souhaitait une opération de maintien de la paix en RDC, mais qu'il voulait "que ça marche". Le Conseil ne doit voter de résolution que lorsqu'il sait pourqu oi il vote, a-t-il dit. Le représentant de la Namibie a appelé le Conseil à assumer ses responsabilités. "Si le Conseil attend qu'il y ait une paix parfaite en RDC avant d'agir, tout ce qui a déjà été réalisé sera perdu", a-t-il souligné.

RDC: Le HCR tente de toucher des milliers de réfugiés

Une équipe du HCR cherche à atteindre des villages du nord du Congo-Brazzaville, o=F9 des milliers de réfugiés auraient fui les combats dans le nord-ouest de la RDC. Selon un rapport du HCR, l'équipe s'est rendue à Impfondo, à 1 000 km au nord de Brazzavill e, o=F9 quelque 13 000 réfugiés de RDC seraient répartis dans des villages et campements le long d'une section de 300 km du fleuve Oubangui. Ils fuient les combats entre l'armée régulière de RDC et les rebelles, autour des villes de Bururu et Bomongo. A ce jour, le personnel du HCR n'a pu disposer d'aucun bateau pour vérifier le nombre de réfugiés en amont. Les autorités locales ont signalé que depuis deux mois, toute la région était touchée par des inondations exceptionnelles.

BURUNDI: Un accord serait intervenu entre le CNDD et le parti au pouvoir au Zimbabwe

Selon un quotidien zimbabwéen, la ZANU-PF, parti au pouvoir, et le groupe rebelle burundais Conseil national pour la défense de la démocratie (CNDD) auraient signé un accord de coopération militaire. Selon le journal 'Zimbabwe Independent' de vendredi, le dirigeant du CNDD, Leonard Nyangoma, aurait mené une délégation de quatre membres au Zimbabwe, et un accord, signé en juin, couvrirait la formation, l'équipement, et l'aide financière et diplomatique. Le journal a également indiqué que la direction du CNDD aurait fait pression sur le gouvernement du Zimbabwe pour l'amener à rejeter une médiation sud-africaine dans le conflit au Burundi. La direction de la ZANU-PF n'a pu être jointe pour commenter ces informations, a ajouté le journal.

BURUNDI: Le gouvernement se veut rassurant suite à l'annonce d'une attaque

L'armée a tué 27 rebelles et saisi un certain nombre d'armes jeudi dernier, au cours d'une embuscade dans la commune de Kabezi, au Bujumbura Rural, a rapporté l'Agence burundaise de presse (ABP). Cette embuscade de l'armée a été dressée dans les montagnes entre Musama et Rugembe. L'ABP fait état de rumeurs persistantes selon lesquelles une attaque rebelle serait imminente, entre le 25 et le 31 décembre. Mais le Ministère de la défense a donné des assurances que les précautions avaient été prises pour cont rer toute attaque éventuelle.

Nairobi, le 20 décembre 1999 [FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]